Une-Isolant echographite premium, greenwashing ou non

Isolant échographite premium, greenwashing ou non ?

Papy Claude

Voici un produit qu’on nous présente comme innovant, performant, vertueux … alléchant!

Ses performances semblent excellentes, allant d’un lambda de 0,029 à une bonne perméance à la vapeur d’eau en passant par une résistance au feu de 1er ordre puisque présenté comme ignifuge. Il permet même d’économiser du carbone.


(source Wikipédia – photo de graphite brut)

Son emploi : déversement en combles, insufflation en cavités fermées, en complément à titre d’agrégat léger et isolant dans des bétons

Qu’en restera-t-il après une analyse dans le détail ?

Echographite premium

Extraits de la communication du site Kenzaï : Achat Isolant Ecographite – Kenzai.fr‎

Est-ce la révolution annoncée?

Ses qualités réelles :

  • excellent lambda : 0,029
  • sa nature de billes de petites dimensions ne bloque pas les échanges gazeux au travers des parois,
  • il est très léger : 16 Kgs/m3
  • imputrescible,
  • hydrophobe,
Echographite premium

Echographite premium

Toutes ces qualités en font un produit isolant intéressant.
En le mettant sous le microscope, qu’y trouve-t-on ? Quelques points qu’il semble intéressant d’analyser. Voyons tout cela dans le détail.

Il n’est pas question de dire que ce produit est mauvais, simplement rétablir quelques vérités et demander des éclaircissements sur quelques points.

Il vont être présentés dans l’ordre chronologique de découverte sur l’article.

Un point qui doit être apprécié avec précaution

Le lambda :

Nul doute que ce lambda annoncé soit juste en laboratoire, cependant, en l’absence de confirmation de la méthode de relevé et de mesure par le CSTB ou de certification par l’ACERMI, il faut être prudent sur sa réalité par rapport à d’autres produits concurrents qui, eux, afficheraient des résultats contrôlés et confirmés par ces organismes de tutelle.

Quelques explications sont nécessaires :

  • le chiffre annoncé est le résultat d’une moyenne de mesures et d’arrondis, ces arrondis peuvent être faits vers le haut ou vers le bas,
  • dans une palette de mesure, il peut être possible d’éliminer les plus extrêmes, ça peut influer,
  • selon qu’un suivi régulier est assuré par le CSTB, que le fabricant dispose ou pas d’un lambdamètre, qu’il accepte les règles de mesure du CSTB, sa valeur peut être dégradée jusqu’à 0,02 qui lui sont ajoutés. Par exemple, la valeur de 0,029, si elle est effectivement conforme aux règles du CSTB, pourrait, malgré tout, en cas de non suivi, se voir ramenée à 0,031, ce qui très différent. Il serait bien de comparer ce qui est comparable.

Un autre point interpelle :

extrait du site : “L’écographite est un isolant neutre sur la santé et l’environnement obtenu par expansion de carbone avec un simple agent expansif et de la vapeur d’eau (75% d’air)”.

À la première lecture, il semble que cet isolant soit très peu énergivore et il est annoncé neutre sur la santé et l’environnement. Deux questions :

  • …un simple agent expansif…” : c’est quoi ce simple agent expansif ? Il serait bon qu’on nous le cite ou décrive.
  • …expansion de carbone avec un simple agent expansif et de la vapeur d’eau”(75% d’air) : n’y a-t-il besoin que d’un peu de vapeur d’eau ou le graphite n’a-t-il pas besoin d’être porté à une certaine température, maintenu sous atmosphère protégée pour éviter qu’il ne s’enflamme ? Il est évident que le besoin en énergie pour la production pourrait être très différente pour un cas ou l’autre.

Il serait bon que les choses soient clairement dites : nature de l’agent expansif, mode de fabrication réel.

Les points qui posent vraiment problème

Stable dans le temps :

Extrait de l’article du site : “Ses qualités lui permettent de rester stable dans le temps.
Tant mieux si tel est le cas, mais cette stabilité est-elle toujours certaine, avant et après mise en œuvre ? N’y a-t-il pas des contraintes particulières pour l’assurer ? Il semble que l’échographite soit assez proche, au moins pour le graphite, des polystyrènes graphités.
Or le polystyrène graphité est réputé assez instable aux UV, au moins pour sa partie graphite. Une preuve ? … Une publication de la FFB à destination de ses adhérents : Isolants graphités : gare au soleil : FFB

Sain :

Extrait du site : “– sain, de part une composition neutre chimiquement (aucun impact sur la santé et l’environnement, classement A+), ne représente, contrairement aux isolants types polystyrène, aucun risque cancérigènes.”

Plusieurs remarques :

  • le classement A+ concerne les COV, or la définition même des COV n’intègre pas toutes les substances volatiles qui peuvent se trouver dans l’air. Cette classification est bien mais n’apporte de garantie absolue d’innocuité au plan risque cancérigène.
  • …contrairement aux isolants de type polystyrène …” cette affirmation laisse entendre que les polystyrènes seraient cancérigène, ce qui est démenti par L’Agence Internationale de Recherche sur le Cancer : L’écotoxicité du polystyrène – Nacicca

Il n’est pas question, avec ce développement, de rouler pour la pétrochimie, simplement les choses doivent être justes …

Eco-performant :

Extrait du site : … “Sa chaleur spécifique (permettant le calcul du déphasage) est supérieure à celle du polystyrène : 1450 J/kg.K contre 1200 pour le polystyrène. Il permet donc un meilleur confort en été.” Selon le livre de JP OLIVA, “L’isolation Thermique écologique”, publié par les éditions Terre Vivante, les valeurs de chaleur spécifique du polystyrène sont différentes de celles annoncées ici :

  • polystyrènes expansés : 1450 J/kg.K
  • polystyrènes extrudés : valeurs moyennes de 1300 à 1500 J/Kg.K, valeur courante : 1450 J/kg.K,

Ce qui mettrait l’Echographite prémium au même niveau que les polystyrène et n’en fait pas des produits très performants face au déphasage et donc au confort d’été.
Il est édifiant, à ce titre, de le comparer à 2 références dans ce domaine, toujours selon les mêmes sources :

  • laine de bois : 1700 à 2300 J/Kg.K
  • ouate de cellulose : 1600 à 2100 J/Kg.K

Durable :

Extrait du site : “Il est enfin ignifuge (Euroclasse E).”

classement feu européen en catégorie E

Classement feu européen en catégorie E

Les 2 tableaux ci-dessus montrent clairement qu’un classement feu européen en catégorie E est l’équivalent de l’ancien classement français en catégorie M4, c’est à dire facilement inflammable. Il faut quand même un bel aplomb pour annoncer qu’un matériau facilement inflammable est ignifuge !

Ecobilan :

Extrait du site : “Par son origine et par sa masse, ECOGRAPHITE est :

  • Le produit le moins polluant du marché, (chaque sac de 300 litres utilisé c’est 3 kg de carbone de moins dans l’atmosphère), neutre chimiquement”

1ère affirmation peu crédible :

  • Le produit le moins polluant du marché” : le moins, c’est bien en comparaison d’autre chose, alors, comparativement à quels autres isolants? sur quelles bases?

2ème affirmation guère plus crédible :

  • chaque sac de 300 litres utilisé c’est 3 kg de carbone de moins dans l’atmosphère” :

– comme pour l’affirmation précédente 3 Kg de carbone en moins dans l’atmosphère : par comparaison à quoi ?
– mais surtout : c’était du carbone fixé et stabilisé depuis le carbonifère, plus de 300 millions d’années. Après transformation, aujourd’hui c’est encore du carbone, dont acte, mais où est le gain ? Comparons avec des isolants d’origine végétale, le carbone qui y est fixé a été capté récemment dans l’atmosphère, contribuant ainsi à en limiter la présence. Là oui, il y a un bilan positif.

Conclusion :

Ce produit n’est pas inintéressant mais il est bien loin d’être la révolution annoncée.

 

[Edit 24/08/2017] Depuis la publication de cet article, le produit semble avoir disparu corps et âme. Il semblerait avoir été remplacé par Isosphère premium, produit similaire si ce n’est, a priori et selon les images, une plus forte charge de graphite, ce qui pourrait expliquer le gain en lambda.

Nous confirmons, en ce qui concerne l’analyse technique initialement au sujet d’Ecographite premium (composition, impact environnemental et santé, risques incendie, …) que les résultats s’appliquent de même à Isophère Premium.

Claude Lefrançois
Dans le bâtiment, par passion, depuis presque 40 ans,
Ancien charpentier, ancien artisan, ancien constructeur de Maisons à Ossature Bois, ancien maitre d'œuvre,
Ancien et encore formateur à l'isolation bio-sourcée, • Titulaire d'un brevet de construction de MOB en kit,
Conférencier dans plusieurs domaines liés à l'éco-construction, l'éco-isolation,
Youtubeur via des vidéos sur, dans un premier temps, l'isolation et l'efficacité énergétique et, parce qu'il faut aller plus loin, futurement, plus largement, le bâtiment responsable et pertinent,
Initiateur et administrateur d'un groupe sur Facebook : Rénovation pertinente »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *