Isolants biosourcés, les points de vigilance

Isolants biosourcés, les points de vigilance

2.02 Mb PDF
Remise Partenaires

Cofinancée par la DHUP et l’AQC, cette étude met en exergue les principaux points de vigilance de quatre matériaux biosourcés (paille, chanvre, fibre de bois et ouate de cellulose) et livre les bonnes pratiques à adopter.

 Bien que l’utilisation des matériaux biosourcés semble augmenter, leur part de marché reste encore faible au regard des produits conventionnels. Différents freins au développement de ces produits entrent en ligne de compte, I’un d’eux est la méconnaissance de leurs caractéristiques spécifiques et des désordres que leur emploi peut engendrer par cette méconnaissance.

L’étude plus précise des désordres et sinistres recensés montre que leurs origines ne résident pas tant dans les matériaux proprement dits mais, pour une part relèvent de défauts de conception et pour une majeure partie de défauts de prescription et de mise en oeuvre. Tout matériau, quel qu’il soit, s’il est mal mis en oeuvre peut être source de désordre voire de sinistre.