[Vidéo] Innovation : une parabole solaire produisant de l’hydrogène

Le Laboratoire de science et d’ingénierie des énergies renouvelables de l’EFPL à Lausane expérimente une parabole qui obtient le taux de conversion du solaire en hydrogène le plus efficace actuellement.

 

Ce laboratoire dirigé par le Professeur Sophia Haussener a construit une grande parabole solaire (diamètre 7 m, puissance thermique de 25 kW) sur le campus universitaire de l’EFPL en Suisse. Elle est utilisée pour des essais à long terme sur le soleil de systèmes thermochimiques solaires, thermiques solaires et photoélectrochimiques concentrés.

Interview de Saurah Tembhurne et Sophia Haussener par Nouvo RTS

 

Les catalyseurs et les cellules solaires sont très performants mais très onéreux. Les chercheurs ont obtenus ces résultats en réduisant la taille des composants et en utilisant des radiations concentrées à l’entrée. La parabole est utilisée comme concentrateur de rayons du soleil en suivant sa trajectoire tout au long de la journée qui produit une énergie servant ainsi pour scinder les molécules d’eau et produire l’hydrogène.

L’objectif est de produire un kilo d’hydrogène par jour par parabole pour ainsi alimenter une voiture à hydrogène sur environ 150 km.

 

Notre avis : produire de l’hydrogène est aujourd’hui encore compliqué et énergétiquement peu efficace. Cette solution est un bon début, mais qui va nécessiter l’installation de beaucoup de paraboles avant l’obtention d’un plein de carburant !

 

Plus d’infos : https://lrese.epfl.ch/

(source)

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

4 réflexions sur “[Vidéo] Innovation : une parabole solaire produisant de l’hydrogène

  1. Paradoxalement, produire de l’hydrogène est très simple, le l’eau déminéralisé, une à plusieurs cuillère à soupe d’hydroxyde de potassium suivant la production désirée et le nombre et la surface des plaques, une dizaine d’ampère en 12 V ( il faut 1,8 V entre chaque plaque) via un modulateur pulsé, l’idéal serait un générateur haute fréquence mais son créateur, Stanley Meyer a été assassiné, et pour cause, traverser les état unis avec 70 litres d’eau ça ne se fait pas .
    si celui-ci tourne toute la journée via quelque panneaux solaire, un particulier peut se faire sa propre production .
    Je l’ai fait il y a quelque années avant de passer à autre chose.
    http://leblogdedany8.over-blog.net/article-realisation-perso-76834537.html
    voilà messieurs dames vous n’avez plus qu’à et les scientifiques muselés par les lobbys peuvent aller se rhabiller et rentrer chez eux.

      • Bonjour
        Je dois préciser que je n’ai pas fait d’étude. Pour mes loisirs, j’ai une License radio amateur. Un jour que je m’étais fabriqué une paire de condensateurs à air pour ma boite de couplage pour le 160 M, j’ai eu l’idée de faire des expériences dans ce domaine, mon fils qui était gamin, jouait à faire pété les bulles d’hydrogène avec la lessive de soude, ensuite j’ai fait mes essais avec du carbonate de potassium puis au final de l’hydroxyde de potassium. la suite de mes recherches m’a amené a découvrir que ces appareils sont commercialisé au USA, par la suite j’ai commencé à échanger avec des personnes qui bricoles et échangent sur des forums, donc cette technique d’électrolyse pour produire de l’hydrogène existe depuis bien longtemps mais ignorées pour vendre de l’or noir tant qu’il y aura une goutte à tirer du sol, nos lobbys ne veulent rien savoir.
        Certain mes collègues intéressé me demandait si je pouvais leur faire un générateur HHO, j’ai refusé et je leur ais dit par contre, je vais créer un blog et vous vous démerderez, l’adresse dans mon premier post. la recette est la suivante N pour neutre pour faire chuter la tension entre les polarités anode et cathode — nnnnn + nnnnn – nnnnn + nnnnn –
        Procédé excellent pour concevoir un chalumeau à hydrogène également sachant que avec de l’hydrogène, on soude n’importe quoi.
        Mes recherchent sont tournée aujourd’hui sur le dopage à l’eau visible sur le même blog. Savez vous qu’avec une simple vortex dans l’admission de votre moteur atmosphérique vous permet de gagner 8 à 10 % de carburant et gagner du couple ? idem, sur le même blog.
        je rappelle, je n’ai pas fait d’études, je fait parti de ce que Macron appelle ceux qui ne sont rien, en chômage longue durée depuis 2 ans et demi et 58 ans.( statut RQTH )

        • @Léo : même si vous n’avez pas fait d’étude « scolaire » vous vous êtes vraisemblablement auto-formé, certainement par passion, mais surtout avec plus de facilité que la plupart des novices qui nous lisent 😉

Répondre à Pascal Faucompré Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.