Analyse de cycle de vie: structures en bois, en acier et en béton

Papy Claude

Le bois, l’acier et le béton présentent tous trois des avantages au niveau structurel, chacun ayant ses caractéristiques propres. Le béton permet de concevoir et de réaliser des édifices robustes, durables et esthétiques. Il offre une bonne masse thermique et permet d’intégrer d’autres matériaux dans la conception d’un bâtiment. Le progrès a également mené à l’utilisation plus répandue du béton préfabriqué, qui offre de grands avantages au niveau des coûts et de la vitesse de construction.

L’acier se démarque pour sa part par la rapidité d’exécution et son efficacité en chantier. Grâce à sa légèreté, sa mise en chantier permet de réduire la main d’œuvre sur le site de 10 à 20% par rapport à une construction de béton. Une modélisation permet quant à elle de produire des composantes qui nécessitent par la suite un minimum de traitement. L’acier se démarque également par la réduction des risques en chantier et par sa durabilité.Le bois est léger, facile à travailler et très adaptable aux différents besoins. Il est durable, n’occasionne pas de ponts thermiques et permet l’utilisation d’éléments préfabriqués. Son rendement structurel est très élevé et sa résistance à la compression est semblable au béton. Sous forme de charpentes de bois en 2×4, 2×6, poutres et poteaux, ou encore lamellé-collé ou lamellé-croisé, le bois offre de nombreuses possibilités et une belle souplesse de conception architecturale. On le retrouve principalement dans le secteur résidentiel (unifamilal et petits bâtiments) mais il y a un intérêt de plus en plus marqué pour les immeubles de plus grande envergure. Par exemple, la Oakwood Tower, qui sera construite à Londres, fera 80 étages et 300 mètres de hauteur.

Le bois est léger, facile à travailler et très adaptable aux différents besoins. Il est durable, n’occasionne pas de ponts thermiques et permet l’utilisation d’éléments préfabriqués. Son rendement structurel est très élevé et sa résistance à la compression est semblable au béton. Sous forme de charpentes de bois en 2×4, 2×6, poutres et poteaux, ou encore lamellé-collé ou lamellé-croisé, le bois offre de nombreuses possibilités et une belle souplesse de conception architecturale. On le retrouve principalement dans le secteur résidentiel (unifamilal et petits bâtiments) mais il y a un intérêt de plus en plus marqué pour les immeubles de plus grande envergure. Par exemple, la Oakwood Tower, qui sera construite à Londres, fera 80 étages et 300 mètres de hauteur.

(…)

Lier la suite : Analyse de cycle de vie: structures en bois, en acier et en béton | Nouvelle | Écohabitation

 

Notre avis : notre alter-égo canadien, Ecohabitation, signe encore un superbe article (d’après une étude de L’Athena Sustainable Materials – pdf) sur un sujet encore trop tabou : l’analyse de cycle de vie du béton et de l’acier. Chiffres à l’appui, vous découvrirez pourquoi ces matériaux sont à proscrire ou tout au moins à limiter au strict nécessaire, quand le bois ou d’autres éco-matériaux ne sont pas pertinents. Consommation d’eau, d’énergie, toxicité, pollution, ressources nécessaires, déchets, tout est passé au peigne fin, en mode comparaison avec le bois. Dommage qu’on ne parle pas du recyclage en fin de vie, certes très bon pour l’acier, mais le pire ennemi du béton …

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur de Build Green, votre média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également éditeur et rédacteur sur d'autres sites dans l'habitat et Animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *