Une- tiny-house par Fujiwaramuro-Architects - Kobe - Japon

Comment intégrer une maison bois dans un petit espace entre 2 maisons ?

Cette petite maison est l’œuvre de Fujiwaramuro Architects. Elle a été bâtie à Kobé au Japon sur un petit terrain de 36 m2 et la surface du bâtiment en lui-même fait 22 m2.

Couloir - tiny-house par Fujiwaramuro-Architects - Kobe - Japon

Couloir – tiny-house par Fujiwaramuro-Architects – Kobe – Japon

La maison était si petite que certaines personnes se sont demandées pourquoi quelqu’un s’est donné la peine de construire une maison à cet endroit. Le client préfère-t-il les petites maisons ? En regardant le plan du site, on se dit que s’il n’aimait pas les petits espaces, il serait probablement dans l’impossibilité de concevoir un plan. Un autre architecte sur le site se serait bien posé la question de savoir : « serais-je capable de concevoir une maison qui répondrait aux besoins et aux désirs du client ? ». En y réfléchissant un peu, on peut penser qu’il s’inquiéterait.

Petit salon & séjour - tiny-house par Fujiwaramuro-Architects - Kobe - Japon

Petit salon & séjour – tiny-house par Fujiwaramuro-Architects – Kobe – Japon

Pourtant, si on pousse un peu plus loin la réflexion, on se rend compte que de nos jours, ce n’est plus rare de construire une « micro maison » sur un petit terrain dans un quartier résidentiel dense du centre-ville. Vu sous cet angle, on peut se convaincre que le projet en valait la peine. Alors, notre architecte visitant le site aurait donc pu proposer un plan design adapté à ce petit terrain.

Lorsque de nombreuses personnes se retrouvent dans la maison, leur relation se resserre. Même lorsqu’il n’y a qu’une personne ou deux, elles se sentent calmes plutôt que seule dans ce petit espace. La température peut être réglée facilement. Tout est visible, donc facile à entretenir. Quand on pense à certaines petites maisons, on a parfois l’impression que ces petits espaces peuvent l’emporter sur ceux qui sont plus grands.

Notre avis : le bois est un matériau idéal pour réaliser des espaces aussi réduits. Peu de matériel nécessaire pour le montage, pas de déchets, peu encombrant et léger et surtout une bonne base pour travailler l’efficacité thermique du bâti, il offre tous les avantages pour ce type d’intégration, une extension ou surélévation.

 

(Source)

Christian
Rédacteur Build Green, passionné par l'architecture et plus précisément les habitats écologiques et alternatifs. Je plaide pour une utilisation des énergies renouvelables, des matériaux recyclés et pour un habitat respectueux de l'environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.