[Infographie] Les aides pour les travaux de rénovation énergétique 2019

Vous êtes perdu dans les méandres des aides financières pour vos travaux de rénovation énergétique dans votre logement existant ?

Voici un récapitulatif exhaustif des aides à votre disposition en 2019.

 

Infographie Faire avec INFO-ENERGIE 28
(cliquer pour agrandir)

 

Plus d’infos : infoenergie-centre.org ou faire.fr

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

7 réflexions sur “[Infographie] Les aides pour les travaux de rénovation énergétique 2019

  1. Magnifique exemple de multiplicité et de complexité des dispositifs qui font que les particuliers se noient et ne mobilisent pas forcément les aides ! on attend quoi pour mettre en place un seul et unique dispositif tel qu’un PTZ pour tous de 50 000 € avec accompagnement obligatoire par un conseiller-énergie pour monter le programme de travaux????!!!

    • @Romain : On ne peut que vous approuver sur la simplification et l’accompagnement. Pour les solutions, le débat est beaucoup complexe, tant au niveau du mode opérationnel (choix du prestataire en conseil) que sur les aides à donner. Mais il est certain qu’on doit donner un élan plus fort et plus clair dans l’obligation de rénover. On y vient doucement apparemment (obligation pour les bailleurs à venir).

      • En effet on note un frémissement des politiciens sur le sujet en espérant que pour une fois il y ait une véritable ambition derrière… Pour l’accompagnement, il faut s’appuyer sur les ALEC, EIE, seuls opérateurs neutres et indépendants, en les finançant correctement pour cette mission, qui doit être un véritable service public de la rénovation.

        • @Romain : quelle légitimité ont les ALEC et EIE ? Je crois que nous en avons déjà débattu par ailleurs, mais elle ne nous semble pas plus pertinente que celle des diagnostiqueurs énergétiques. Si c’est pour orienter vers des poseurs de laine de verre ou des vendeurs de menuiseries triple vitrage en PVC (comme c’est le cas dans la majorité des préconisations dont nous avons les retours), on continuera à enrichir les industriels du bâtiment et à polluer la planète de façon éhontée ! Le système (émission des AT, réalisation des DTU, FDES, attribution des aides) est fait de telle sorte qu’il bénéficie aux seuls (gros) industriels, ceux mêmes qui proposent les produits les plus énergivores à fabriquer ou à recycler. Il faudrait déjà une révolution aux sein des institutions pour plus d’objectivité et de pertinence avant de laisser la main aux ALEC et EIE.

          • Je connais moins le fonctionnement des ALEC, mais en ce qui concerne les EIE, la légitimité est toute trouvée !! C’est une mission d’information et d’aide à la décision publique !! Aujourd’hui, le plus gros problème pour les particuliers, même ceux super motivés pour rénover, c’est qu’ils sont attaqués de toutes parts pour se faire plumer, ratisser, dépouiller par des soi-disant pro qui vendent des solutions clés en main « magiques » sans regarder le contexte avec en plus dans la majorité des cas une mise en œuvre de merde… qui laissent les particuliers sans bénéfice de confort et/ou d’économies d’énergie et sans argent… et du coup, furieux contre les écolos… alors qu’ils ne sont pas la boucle ! Ça, c’est ce qui en train de se passer via les mass-médias en matière de com et de politique !! Et non, les EIE n’oriente pas systématiquement vers produits industriels… vous connaissez mal les EIE et je vous invite à mieux les connaître… c’est le dernier de service public afin la dictature du marché !!!!

          • @Bastian : nul doute qu’il y a des gens plus compétents dans ces structures pour plus d’objectivité face à ces acteurs RGE dont l’objectivité est plus qu’à mettre en doute (chaque curé prêchant pour sa paroisse, nous en avant largement débattu dans plusieurs articles à ce sujet). Ce qui est une évidence, également, c’est que la plupart des conseillers de ces structures (quelle quelle soit) ont été formés avec les paradigmes d’une industrie du bâtiment qui elle aussi prêche pour sa paroisse, avec des solutions malheureusement énergivores et souvent peu pertinentes.
            On a affaire ici au même syndrome que les médecins face aux laboratoires pharmaceutiques : lobotomisé !
            Toutes les solutions que nous préconisons ici sur Build Green, sont encore très marginales dans les formations. L’objectif de ce média est donc d’inverser cette tendance, pour que les techniques alternatives, pertinentes écologiquement pour la rénovation ou la construction de bâtiment, deviennent demain la norme. C’est certainement présomptueux, mais c’est la bonne cause, celle de l’avenir de l’homme sur notre planète.

  2. Super mais à quand des aides sur la construction neuve ? Rien n’incite à investir dans une maison écologique, au contraire certains artisans proposent même par exemple de construire avec du simple vitrage pour détruire 2 ans plus tard, remplacer par du triple vitrage et bénéficier des aides mentionnées ci dessus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.