Je Suis un Savoir-Faire : l’insurrection des artisans

Dans le bâtiment, beaucoup parlent de savoir-Faire, tout le monde a des idées sur ce qu’il faudrait faire, comment il faudrait le faire, les autorités ont même lancé une campagne de communication sur la rénovation énergétique qui s’appelle “Faire”.

C’est bien tout ça, mais qui, réellement, est  sur le chantier ?

 

Pas les penseurs, pas les prévisionnistes, pas les prescripteurs, pas le législateur, pas …

Non, simplement les acteurs du terrain : les artisans et leurs employés !

Quelque soit les gens en aval, il faudra toujours une “petite main” (doux euphémisme la “petite main” dans le bâtiment !) pour donner vie au projet.

Et qui les écoute ? Assez peu de monde si nous en croyons quelques retours issus du terrain, entendus dans la bouche de ces entrepreneurs du bâtiment :

  • On me dit ce que je dois faire, avec quoi et comment, mais qui est le professionnel dans l’histoire ?
  • Les donneurs d’ordre que sont les architectes, les bureaux d’études, les techniciens, bardés de théories, m’imposent des solutions, parfois pertinentes … parfois pas. Je deviens un poseur, pas une force de proposition; on ne tient pas compte de mes connaissances et retours d’expérience.
  • On me force à m’aligner sur les prix des moins disants, sans essayer de comprendre pourquoi je suis plus cher. Pas cher, c’est souvent encore trop cher.
  • Beaucoup de chantiers sont réalisés par des sous traitants de sous traitants, voire par des travailleurs détachés. Ils sont peut-être compétents, mais qui le sait ?
  • Ces derniers sont-ils aguerris aux constructions anciennes ? On ne traite pas de la même façon une maison en pisé, en bauge, en pierre, qu’une maison en béton.“

 

Et qu’en est-il des particuliers qui, de déménagement en déménagement, ne savent pas où trouver l’artisan qui saura réaliser les travaux dont ils ont besoin ?

 

Comment mettre en relation le bon artisan et le bon client ?

Comment échapper à la morosité ambiante qui se rencontre souvent sur les réseaux sociaux, réflexions de gens qui, on ne sait pas pourquoi, dénigrent le monde de l’artisanat, comme souvent d’ailleurs ils le font d’autres mondes ?

 

STOP, ça suffit !

 

Des artisans il en est, comme dans d’autres secteurs d’activité, des bons et des moins bons.

Les bons se plaignent d’ailleurs des moins bons.

 

Une chose est certaine : la société a besoin d’eux et eux ont besoin d’être reconnus !

 

Fortes de ce constat, quelques personnes se sont groupées pour initier “ Je Suis un Savoir-Faire”

 

Je vous présenterai tout l’esprit de “Je Suis un Savoir-Faire” lors d’un webinaire :

  • Comment être reconnu pour être entendu et suivi dans nos préconisations
  • Comment être visible pour que les bons clients nous trouvent
  • Comment rencontrer les bons clients pour éviter de perdre du temps

Le plus grand mouvement fédérateur des artisans du bâtiment “Je Suis un Savoir-Faire”.

 

Pour les artisans, l’objectif n’est pas de se substituer aux autres professionnels du bâtiment, les architectes, les bureaux d’études, les techniciens divers, mais d’en être entendus, reconnus et de travailler en bonne intelligence.


Date du Webinaire de présentation : lundi 17 décembre, 18h30.

Pour vous inscrire : https://jesuisunsavoirfaire.org/webinaire-inscription/

Claude Lefrançois
Dans le bâtiment, par passion, depuis presque 40 ans, Ancien charpentier, ancien artisan, ancien constructeur de Maisons à Ossature Bois, ancien maitre d'œuvre, Ancien et encore formateur à l'isolation bio-sourcée, • Titulaire d'un brevet de construction de MOB en kit, Conférencier dans plusieurs domaines liés à l'éco-construction, l'éco-isolation, Youtubeur via des vidéos sur, dans un premier temps, l'isolation et l'efficacité énergétique et, parce qu'il faut aller plus loin, futurement, plus largement, le bâtiment responsable et pertinent, Initiateur et administrateur d'un groupe sur Facebook : Rénovation pertinente » . Pour ceux qui souhaiteraient plus d'informations : www.papyclaude.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.