Une- Hybrid-Dome par Sasha-Rubin - Californie, USA © @bttags

Le Hybrid Dôme dans le haut désert du sud de la Californie

Cet habitat a été conçu par Sasha Rubin avec l’aide de plusieurs personnes dans le désert du sud de la Californie aux États-Unis. Elle revalorise les techniques de la construction naturelle basée sur une philosophie qui accorde la plus grande importance à la durabilité sociale et environnementale.

3- Hybrid-Dome par Sasha-Rubin - Californie, USA © @bttags

Cette technique de construction naturelle consiste à intégrer nos bâtis dans leurs cadres et communautés locales avec un minimum d’effets négatifs sur les environnements locaux et distants. Elle améliore la vie de nombreuses façons. Elle nous permet de faire preuve d’un profond respect pour notre environnement immédiat et nous donne la possibilité de prendre des décisions responsables concernant les environnements éloignés.

8- Hybrid-Dome par Sasha-Rubin - Californie, USA © @bttags

L’objectif des architectes était d’utiliser des matériaux naturels, non toxiques, peu raffinés et fabriqués. La construction naturelle n’est pas nouvelle, mais elle est révolutionnaire. La plupart de nos grands-parents, y compris ceux d’entre nous qui viennent du nord industrialisé, pratiquaient ce matériaux. Avant l’avènement de la normalisation, de la production de masse et du transport sur de longues distances, les gens comptaient sur les matériaux disponibles localement pour loger leur famille.

Au cours du siècle dernier, l’importation de matériaux de construction a pris le pas sur la production locale, ce qui a eu des effets désastreux sur les écosystèmes, les cultures et les communautés.

9- Hybrid-Dome par Sasha-Rubin - Californie, USA © @bttags

Mais nous avons le choix. En échangeant le béton par de la terre et des balles de paille, en choisissant du bois d’œuvre et du bois rond produits localement plutôt que du bois d’œuvre récolté de manière non durable, et en optant pour des enduits et des peintures à base d’argile naturelle plutôt que pour des vernis, des stucs et des peintures chimiques dangereuses, nous pouvons exercer une influence sur le changement de nos économies et de nos modes de vie.

Crédit Photos : © Onnis Luque

Notre avis : l’hybrid dôme est conçu sur la technique du earthbag, solution qui permet d’utiliser n’importe quelle terre locale, contrairement aux techniques du pisé ou de la brique de terre crue (qui nécessitent un minimum d’argile dans la terre). On utilise cette technique dans de nombreux pays, notamment après des catastrophes naturelles (séismes, inondations). Elle est en effet rapide, économique et extrêmement peu impactante sur son environnement. Reste, comme dans toutes techniques de construction, un point délicat, le choix du sac. Vos commentaires sont les bienvenus pour préciser quels modèles il peut être utilisé pour limiter l’usage de produits pétro-chimiques ?

(Source)

Christian
Rédacteur Build Green, passionné par l'architecture et plus précisément les habitats écologiques et alternatifs. Je plaide pour une utilisation des énergies renouvelables, des matériaux recyclés et pour un habitat respectueux de l'environnement.

2 réflexions sur “Le Hybrid Dôme dans le haut désert du sud de la Californie

Répondre à Pascal Faucompré Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.