Une- Charred-Wood - Stephen Kavanagh - Dublin, Irlande © Stephen Kavanagh

Simplicité et luminosité pour cette extension bois irlandaise

Remise Partenaires

Cette extension en bois brûlé a été conçue par l’architecte Stephen Kavanagh pour une rénovation effectuée sur sa maison d’enfance à Dublin en Irlande.

Les propriétaires actuels de la maison-terrasse de 3 chambres à coucher, les parents de Stephen, voulaient avoir un espace lumineux et spacieux qui leur permettrait d’admirer leur grand jardin, qui était auparavant caché à l’abri de la vue.

Grande baie vitrée - Charred-Wood par Stephen Kavanagh - Dublin, Irlande © Stephen Kavanagh

Grande baie vitrée – Charred-Wood par Stephen Kavanagh – Dublin, Irlande © Stephen Kavanagh

La nouvelle extension, recouverte d’un revêtement en bois brûlé, contraste avec la maison de terrasse blanche d’origine et offre une palette extérieure monochrome et durable. De grandes fenêtres du sol au plafond et une porte vitrée ont été utilisées pour répondre aux demandes des clients de voir leur jardin et d’avoir un espace lumineux.

L’extension comprend une table à manger et une cuisine. Trois éclairages de plafond suspendus ornent la table et les chaises de la salle à manger. La cuisine arborant des armoires blanches est positionnée le long du mur, tandis que les carreaux blancs aident à réfléchir la lumière au-dessus de la cuisine.

Salle séjour et cuisine - Charred-Wood par Stephen Kavanagh - Dublin, Irlande © Stephen Kavanagh

Salle séjour et cuisine – Charred-Wood par Stephen Kavanagh – Dublin, Irlande © Stephen Kavanagh

La nuit, l’espace est éclairé par des bandes de LED dissimulées qui sont placées dans le plafond pour mettre en valeur les solives de bois exposées et créer une atmosphère calme et relaxante.

Crédit photo : © Stephen Kavanagh

Notre avis : une extension design et lumineuse réalisée avec peu de matériaux et de façon astucieuse pour contempler le jardin. Le bois brûlé est désormais un must pour un bardage durable et uniforme. Si les vitrages apportent beaucoup de luminosité, le risque, sur de si grandes surfaces, est de perdre en efficacité thermique, surtout si l’ensoleillement est limité par son positionnement (l’hiver notamment).

(Source)

Christian
Rédacteur Build Green, passionné par l'architecture et plus précisément les habitats écologiques et alternatifs. Je plaide pour une utilisation des énergies renouvelables, des matériaux recyclés et pour un habitat respectueux de l'environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.