[Vidéo] Enduit terre : préparer son mur avec un corps d’enduit

Les enduits à la terre ont de multiples avantages. Les principaux sont une excellente régulation hygrométrique et calorique, ainsi qu’un confort acoustique et une sensation de « bien être ». Ils sont très peu onéreux et écologiques.

Pour accueillir une enduit finition en terre crue sur un mur plan, le corps d’enduit sert à redresser ce mur et créer une structure porteuse.

Ce joli clip, proposé sur la chaîne Youtube de MrKermitt71 , explique en moins de 3 minutes comment réaliser ce corps d’enduit.

Réalisation vidéo : Benjamin Chagneux de neovisuals.fr

Musique : Stuart McCallum

 

Les proportions dans la vidéo sont à titre indicatif. Chacun peut expérimenter sa propre recette, en respectant la règle suivante : 1 dose de liant ( argile et/ou chaux) pour 2 à 4 doses de charge (sable, paille, etc…). Un enduit avec beaucoup de paille apportera un confort thermique, tandis qu’avec plus de sable, il accentuera l’inertie.

 

Deux remarques importantes :

la terre est un matériau à manier avec précaution, car selon les régions et même d’une parcelle à l’autre, ses caractéristiques ne sont pas forcément compatibles avec la réalisation d’un enduit.

il ne suffit pas de regarder une vidéo ou même de participer à un ou deux chantiers participatifs pour devenir un expert de l’enduit terre.

Faire appel à un professionnel dûment formé et réellement expérimenté nous semble plus judicieux pour se faire accompagner ou faire réaliser son enduit terre.

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

2 réflexions sur “[Vidéo] Enduit terre : préparer son mur avec un corps d’enduit

  1. Bonjour,
    En tant qu ‘autoconstructeur d’ une maison ossature bois, isolation en bottes de paille, j’ai gardé la terre très argileuse extraites de la cave et des vides sanitaires pour réaliser des enduits terre en intérieur et en extérieur sur plusieurs dizaines de mètres carrés de mur.
    Si vous me permettez de donner mon point de vue, voici quelques éléments complémentaires à cet article et cette vidéo :
    . S’il est un matériau qui pardonne les erreurs, c’est bien la terre… Si vous ne mettez pas de chaux (ce que je préconise pour de multiples raisons ecologicopratiques à développer par ailleurs), vous pouvez essayer et si c’est raté, il suffit de remouiller la surface et de tout faire tomber et récupérer puis on modifie le mélange et c’ est reparti sans perte ! Un enduit terre est donc bien plus facilement réalisable par un amateur qu’un enduit terre-chaux ou à l’extrême un tadelakt (100% chaux)
    . Le corps d’enduit peut être beaucoup plus grossier que sur la vidéo (c’est presque déjà une finition qu’il réalise) et étalé au gant, notamment sur paille après un gobetis (couche d’accroche terre quasi liquide), donc la encore pas besoin de savoir manier des outils plus pros.. Bienvenue aux amateurs donc !
    .Enfin, Ma femme a eu l’idée de génie, suite à notre constat que les enduits terre se rétractaient beaucoup en séchant même en incorporant beaucoup de paille (notamment contre les encadrement de fenêtre), de mélanger au Corps d’enduit des plaques de support de melons et autres récupérés au marché et mixer dans l’eau = colle +papier. Résultat extra, y compris dans l’enduit de finition, l’enduit est beaucoup plus souple, tolère les surepaisseurs sans fissurer, est plus facile à appliquer.. Je me conseille même aux pros ! On l’a même mis dans un sol en terre aux niveaux des seuils de porte et ça ne craquelle plus à l’usage (avant on mettait juste de la colle de farine et de la Sciure de bois dans l’enduit)
    En conclusion, la terre c’est accessible à tous, gratuit, et on peut procéder par essai erreur sur de petites surfaces et quand on a trouvé le bon mélange adapté à notre terre plus ou moins argileuse, y a plus qu’à !

    • Merci Luc pour ce retour d’expérience.
      Nous restons toutefois convaincus que seul une véritable formation ou l’accompagnement par un professionnel évitera tout désordre ou de refaire plusieurs fois avant d’arriver au bon résultat.
      Nous voyons trop souvent de retour d’expériences d’amateurs sur nos groupes Facebook (rénovation pertinente ou autoconstruction écologique France) se trouvant confrontés à des malfaçons et viennent à la recherche de conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.