[vidéos] Mooc : se former au photovoltaïque gratuitement

Il est fort probable que l’énergie la plus pertinente du 21è siècle soit le solaire. Et si vous souhaitez mieux appréhender cette solution, il est possible de vous former à cette technologie et ses contraintes réglementaires, en visionnant les MOOC (Massive Open Online Courses) réalisés par Jean-Yves Quinette, ingénieur, expert international du sujet et président du bureau d’études Tecsol.

Jean-Yves Quinette y expose les principes pratiques du photovoltaïque (composants, puissance, gisement IGh, impact orientations, latitude, productions typiques, circuits électriques simplifiés ou encore le fonctionnement des modules, onduleurs, batteries et réseaux). Les MOOC se poursuivent ensuite avec la présentation des schémas applicables avec la réglementation en vigueur, notamment dans le cas de l’autoconsommation, du raccordé réseau avec FIT en moins de 100 kW et dans le cas des appels d’offres au dessus de 100 kWc. Un exercice clair, concis pour faire le point sur l’essentiel à connaître de l’énergie photovoltaïque en France. De quoi transformer le blog de Tecsol en amphi digital à l’écoute d’un maître de conférences aguerri !

Ces MOOC ont été tournés avec le soutien de l’école INSA Sup’EnR de Perpignan et l’Université Via Domitia de Perpignan sous l’égide de la préfecture de la Région Occitanie. Ces mini formats vidéos de plus ou moins deux minutes vous seront proposés sur le blog de Tecsol tous les vendredi dans les semaines à venir.

Les 2 premiers épisodes : Les Principes pratiques du Photovoltaïque


La suite sur la chaîne YouTube André Joffre

 

Notre avis : un mooc très pédagogique qui prend le temps de tout vous expliquer. Après cette série de vidéos vous deviendrez un amateur éclairé sur le sujet, pour vous permettre de vous lancer dans un projet photovoltaïque individuel ou collectif.

Source : blog Tecsol

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

8 réflexions sur “[vidéos] Mooc : se former au photovoltaïque gratuitement

  1. Bonjour,

    A mon humble avis, il ne faudrait absolument pas stocker et consommer une partie l’énergie produite, et il vaudrait mieux vendre le tout à Enedis par exemple.
    Acheter une batterie coûte très cher et sans aucun doute vous mettrez le double de temps pour amortir votre dépense…
    Le prix des panneaux solaires vont sans doute bien diminuer et le prix des batteries n’ira pas dans le même sens… sans compter tous les accessoires annexes avec la pose !
    Faites le calcul par vous même soit tout vendre soit auto-consommer et vendre le restant à Enedis.
    Et ne faites pas confiance aux commerciaux qui veulent faire un maximum de bénéfices en vous faisant la démonstration que vous faites du bien à la planète.

    Bref il faut éviter l’autoconsommation !

    Cordialement;

    • Bonjour Enoz,
      Au regard des technologies actuelles, vous avez certainement raison.
      Toutefois, ce n’est qu’une question de temps car de nombreuses solutions sont en test pour offrir du stockage abordable et peu énergivore à fabriquer.
      Soyons optimistes et espérons que cela arrive rapidement …

    • « Bref il faut éviter l’autoconsommation ! » tout est une question de point de vue. La beauté du PV c’est qu’on a une latitude finie de scénarios. Par exemple, j’ai choisi de ne rien revendre et rien donner car je ne fais pas de d’injection dans le réseau ENEDIS, et malgré cela j’ai un retour sur investissement excellant tout simplement en roulant au soleil. Sur 6 ans j’ai fait 110’000km en véhicule électrique à 99% sur le PV. Si tu ramènes le prix du kWh électrique à celui de l’essence, tu es à 62 cts/kWh. Mon auto consommant 17.3kWh/100km j’ai produit 19k€ d’équivalent essence et j’ai fait mon retour sur investissement sur moins de 3 ans (uniquement sur les déplacements…).
      Voici d’ou viennent les 0.62cts: une auto thermique équivalente à ce que j’ai actuellement fait 7.2l/100km, mon auto actuelle consomme 17.2kWh/100km et l’essence est à 1.5€ => 7.2*1.5/17.3=0.62

          • Pascal, encore une fois tout est une question de point de vue, 18’000km/an s’est surement peu pour toi mais c’est au dessus des 15’000km/an de la moyenne Française pour une voiture à essence.
            Mais au dessus de ça c’est 18’000km/an depuis 3 ans avec une énergie gratuite.

        • Yves, tu as raison, c’est pas encore en France mais cela à fonctionné au Japon 6 mois après la Catastrophe nucléaire de Fukushima. Techniquement on à tout, les constructeurs automobile savent le faire, l’entreprise helvético-suédoise ABB est super en avance avec ces VPP (Virtual Power Plants: virtualisation et décentralisation des unités de production). Çà arrivera en France sur décision politique ou sur un état d’urgent suite à une catastrophe nucléaire.

      • Il me semble que la démonstration n’est pas complète pour une voiture achetée il y a 6 ans.

        D’abord rectification le prix de l’essence est de 1,41 € (voir AutoPlus de cette semaine).

        Cette voiture a été acheté à quel prix ?
        Car une voiture électrique est très chère à l’achat donc l’emprunt coûtait plus cher en intérêts surtout il y a 6 ans.
        Dans la démonstration vous n’avez pas intégré le prix des panneaux photovoltaïques et du convertisseur continu-continu qui étaient beaucoup plus chers que maintenant.
        De plus avez-vous acheté le kit batterie ? Ou payez-vous une location qui fait bien monter la note qu’il faut intégrer dans le prix de revient…
        Si c’est une location le prix de la location me permettrait de faire plus de 500 km par mois donc plus de 6 000 km par an gratuitement…

        Autonomie d’une voiture électrique : à faire peur quand je roule à la vitesse maximum autorisée sur autoroute alors qu’une voiture à essence plus gourmande qu’un diesel permet de faire un minimum 600 km… et permet de voyager loin et très facilement !

        Prix réel d’une voiture électrique entre sa construction et son recyclage : en moyenne plus cher qu’une voiture thermique… à cause des matériaux utilisés comme les batteries, et vous pour vos panneaux photovoltaïques. C’est une étude américaine et il y a la Tesla dans cette étude.

        Voiture électrique : fiabilité théorique très grande sauf pour la batterie qui perd peu à peu de sa capacité énergétique (pas assez de recul pour son remplacement au prix fort, sans doute entre 8 et 12 ans ?) et révision moins chère que le thermique.

        Cdt

Répondre à Yaute Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.