Une-Alosha-Lynoff-Wautillarium-credits-photos-bioveda

[Concept] une micro-maison enterrée autonome en matériaux écologiques

Alosha Lynoff, fondateur de Bio Veda, vit actuellement dans l’un des endroits les plus froids de Russie. Il a conçu une petite maison autochauffante unique qu’il a appelé Wautillarium qui n’utilise ni bois de chauffage ni combustibles fossiles.

La maison utilise des bactéries thermophiles et puise dans l’énergie du soleil pour obtenir une température stable tout au long de l’année, des conduits d’air géothermiques fournissant passivement de l’air frais et chaud.

Les deux premiers prototypes serviront de laboratoires de recherche expérimentale et d’espaces créatifs communs (studio de poterie et espace de fabrication). Elle compte aussi développer des ateliers en direct et en ligne, ainsi qu’un livre expliquant comment construire le Wautillarium.

1-Alosha-Lynoff-Wautillarium-credits-photos-bioveda

Inspirée par la science de la bio-géométrie et de la bio-architecture, elle a imité le génie de la nature pour développer une habitation fonctionnelle qui chauffe, nourrit et nettoie ses habitants tout en étant confortable.

Le Wautillarium est fabriqué à partir de déchets recyclés mélangés à de la terre, et une fois plâtré, il ne dégagera pas de fumées toxiques, ce qui en fait une maison écologique sûre et saine. Le biome Wautillarium offre un habitat nourrissant et une relation symbiotique mutuellement enrichissante entre la planète et les humains.

2-Alosha-Lynoff-Wautillarium-credits-photos-bioveda

Voici quelques-unes de ses caractéristiques :

  • Auto-chauffage et refroidissement grâce au stockage de l’énergie solaire dans la masse thermique et aux bactéries thermophiles qui décomposent le carbone et l’azote pour produire une grande quantité de compost.
  • Des matériaux de construction qui sont des déchets post-consommation et de super adobe (earthbag)
  • Recyclage de toutes les eaux usées pour la production alimentaire, les chasses d’eau et le chauffage.
  • Turbine éolienne et panneaux solaires pour fournir sa propre énergie.
  • Récolte, stockage, filtrage et pressurisation de la pluie et de la neige pour tous les besoins en eau.
  • Il fait pousser toute l’année des aliments riches en nutriments grâce à une machine vivante avec les micro-organismes efficaces  (EM – Effective Microorganisms). *
  • Un laboratoire naturel interactif intégré pour jouer toute l’année, avec un filet d’escalade attrape-rêves, un almanach solaire en 3D, des flûtes à vent, des arcs-en-ciel, la préparation de thé électromagnétique et de compost ainsi qu’une machine vivante.
  • La géométrie sacrée est intégrée dans tous les rapports entre les fondations et la hauteur. En effet, la technologie EMR est humanisée par la bio-géométrie.

Une autre particularité de cette construction est sa paroi épaisse qui comprend l’isolation des murs et du toit selon la conception Earthship. De plus, il est possible pour les architectes d’ajouter un isolant sous le sol pour arrêter l’effet « dissipateur de chaleur ».

Wautillarium exploitera la chaleur géothermique et utilisera la méthode de compost de copeaux de bois Jean Pain pour réchauffer l’eau et l’air. Il comprendra aussi un « four russe super efficace » plus une cuisine avec tout l’excès de chaleur qui sera stockée dans les murs. De plus, il a été conçu pour ne pas chauffer l’espace en été.

* Effective Microorganisms : C’est un mélange breveté contenant environ 80 espèces de bactéries lactiques, phototrophes, levures et actinomycètes (bactéries qui imitent dans leur forme et fonction les champignons).  On l’utilise notamment dans le « compost » bokashi qui est de fait plutôt une lactofermentation anaérobie – Merci à Julien Thomas, ingénieur Low tech pour cette précision.

Plus d’informations sur bioveda.com

 

Notre avis : largement inspiré du earthship de Michael Reynolds, ce concept est un aboutissement de plusieurs années de recherche et développement, de tests grandeur nature et ajoute de nombreuses technologies plus modernes. On peut juste s’interroger sur les limites de ces technologies qui cherchent souvent à compenser des faiblesses…

(Source)

Christian
Rédacteur Build Green, passionné par l'architecture et plus précisément les habitats écologiques et alternatifs. Je plaide pour une utilisation des énergies renouvelables, des matériaux recyclés et pour un habitat respectueux de l'environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.