Une-Construire en terre une solution de reconstruction après un séisme

Construire en terre : une solution de reconstruction après un séisme

Papy Claude

Cette maison rénovée en terre a été conçue par les étudiants de l’Université chinoise de Hong Kong, elle est située dans la province de Yunnan en Chine.

Après le tremblement de terre de Ludian en 2014, la plupart des bâtiments locaux en terre battue dans le village de Guangming ont été détruits. Les villageois ont choisi de reconstruire leur maison en briques et en béton pendant la période de reconstruction. Cependant, le prix des matériaux de construction a rapidement augmenté et est devenu inabordable pour la plupart des villageois locaux.

Ce projet de l’Université chinoise de Hong Kong innove la technologie traditionnelle de construction en terre battue afin de fournir aux villageois une stratégie de reconstruction sûre, économique, confortable et durable. C’est ce type de construction que les villageois peuvent se permettre de posséder et de transmettre. La maison prototype munie de paliers multiples a été construite pour un couple âgé dans le but de valider la technologie et la performance du bâtiment.

Gauche-habitat précaire après séisme & Droite-habitat rénové en terre - Post-Earthquake Reconstruction par Universite chinoise de Hong Kong - Yunnan, Chine

Gauche-habitat précaire après séisme & Droite-habitat rénové en terre – Post-Earthquake Reconstruction par Universite chinoise de Hong Kong – Yunnan, Chine

À l’intérieur du terrain limité, la conception est intégrée aux espaces vivants et semi-extérieurs pour fournir un environnement de vie confortable et artistique pour le couple âgé. Les fenêtres à double vitrage et le toit isolé sont utilisés pour améliorer les performances thermiques du bâtiment.

En ce qui concerne les performances sismiques, les éléments du mur sont bien ajustés à l’aide de l’argile, du sable, d’herbe, etc. Des barres d’acier et des bandes de béton sont ajustées au mur pour améliorer l’intégrité structurelle et éviter la fissuration verticale. Les ceintures de béton sont cachées dans le mur afin que la façade de la terre puisse être intégrée. La quantité des matériaux de construction, des outils emboutis et du coffrage ont connu une augmentation.

Pièce principale & pladonf lambris - Post-Earthquake Reconstruction par Universite chinoise de Hong Kong - Yunnan, Chine

Pièce principale & pladonf lambris – Post-Earthquake Reconstruction par Universite chinoise de Hong Kong – Yunnan, Chine

Le résultat sur ce prototype montre que les performances sismiques de ce bâtiment en terre battue sont considérablement améliorées et peuvent répondre aux normes anti-sismiques locales. La stratégie des « 3 L » (technologie locale, matériaux locaux et main-d’œuvre locale) a été optimisée dans le projet de reconstruction. Ce résultat pourrait se résumer en trois aspects :

  • En ce qui concerne l’environnement, l’impact environnemental de cette maison en terre a été réduit au minimum. De bonnes performances et la luminosité garantissent une faible consommation d’énergie,
  • Dans la dimension économique, les coûts de construction et d’exploitation ont été réduits au minimum pour être abordables pour les résidents locaux. Les villageois eux-mêmes ont construit la maison principalement avec la main-d’œuvre locale et des outils simples. Ils pourraient facilement améliorer et assurer la maintenance des maisons à l’avenir et utiliser cette technologie comme un moyen pour gagner leur vie.
  • Dans la dimension sociale, les résidents locaux ont été pleinement engagés dans tout le processus de reconstruction. Les collectivités locales et les ressources universitaires pluridisciplinaires ont été utilisées pour soutenir la reconstruction rurale. Les architectes de l’université ont ainsi protégé la méthode et le mode vie de la terre traditionnelle en améliorant la performance du bâtiment avec une stratégie simple et des matériaux locaux.

À l’étape suivante, ce système de construction anti-sismique terrestre sera appliqué à des projets ruraux dans le sud-ouest de la Chine. Cette stratégie fournira également des orientations pour des politiques de reconstruction locales et les normes de construction en terre battue.

(Source)

Christian
Rédacteur Build Green, passionné par l'architecture et plus précisément les habitats écologiques et alternatifs. Je plaide pour une utilisation des énergies renouvelables, des matériaux recyclés et pour un habitat respectueux de l'environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *