Découverte d’une maison bois et paille en Loire Atlantique par Echopaille

Cette petite maison nichée dans un coin de verdure aux portes de la Bretagne a été construite par la Scop Echopaille de Questembert (FR-56) et présente la particularité d’être en bois et isolée en paille. Une solution qui se révèle être vraiment pertinente pour l’environnement. 

Catherine et Dominique sont partis de l’Anjou en 2019, pour s’expatrier, non loin de là, en Loire Atlantique, à 30 minutes de l’océan Atlantique. Ils souhaitaient tout d’abord trouver une maison bretonne typique en pierre, mais faute de solutions dans leur budget, leur choix s’est orienté sur la construction d’une maison bois et en paille. Et par chance, ils trouvirent le terrain idéal, dans un hameau, en fin de rue, entouré de champs et de bois !

Interview de Gwenolé Rescan, fabricant de l’ossature bois, Echopaille et des habitats, Catherine et Dominique.

(0’31) Présentation d’Echopaille avec Gwénolé Rascan (0’48) L’activité d’Echopaille
(0’30) Pourquoi le bois et la paille ?
(1’26) Echopaille est-il encore un artisan ?


(2’02) Catherine et Dominique – Pourquoi cet emplacement ?
(2’20) Le déroulé des travaux
(2’46) Visite de la maison, Pièce de vie, Chambre d’amis, Chambre parentale, Bureau
(3’18) Pourquoi une maison bois et paille ?
(4’04) l’isolation, le bardage
(4’47) Les menuiseries
(5’02) Le chauffage
(6’15) La gestion de l’eau
(5’29) La conception de la maison avec le Plan 3D d’Echopaille (architecte Jérôme Chiarodo)
(6’29) La partie auto-construction
(6’45) Le mur en terre
(7’07) Les consommations en chauffage
(7’23) Le confort d’hiver et d’été

(8’01) L’intervention d’Echopaille avec Gwénolé Rascan
(8’51) Pourquoi cette maison est écologique ?

(9’29) Catherine et Dominique – La relation avec Echopaille
(9’59) Et si c’était à refaire ?

Le bois et la paille, comme évidence écologique

Avec l’aide d’un architecte, Jérôme Chiarodo, Catherine et Dominique ont élaboré les plans de leur maison idéale. Et comme prérogatives, madame souhaitait pouvoir vivre « dedans-dehors » et monsieur voir le lever de soleil de sa chambre.

Façade nord - Maison bois et paille, Echopaille FR-44 - Crédit photo Pascal Faucompré - Build Green

Façade nord – Maison bois et paille, Echopaille FR-44 – Crédit photo Pascal Faucompré – Build Green

Conception bioclimatique et matériaux biosourcés

Dans leur précédente maison, Catherine et Dominique s’intéressaient déjà à l’écologie. Ils avaient notamment installé des panneaux solaires. Dans ce nouveau projet, il leur importait de faire le choix de matériaux qui puissent « retourner à la terre » et se « fondre avec le paysage environnant ». Construire en bois fut donc l’option retenue, le choix de l’isolant paille s’étant confirmé suite à la participation par Dominique à un chantier participatif. Or dès leur première rencontre avec la Scop Echopaille, ce fut une évidence, pas besoin d’aller chercher plus loin !

La maison d’environ 110 m² de plain pied, avec toit monopente, est décomposée en 2 modules concomittants, avec une partie jour qui comprend 1 pièce de vie d’environ 35 m² avec cuisine, salon, salle à manger, et de grandes ouvertures, dont une baie vitrée qui s’ouvre sur la terrasse au sud.

Façade sud - Maison bois et paille, Echopaille FR-44 - Crédit photo Pascal Faucompré - Build Green

Façade sud – Maison bois et paille, Echopaille FR-44 – Crédit photo Pascal Faucompré – Build Green

Sur la partie nuit, les enfants étant grands, on y trouve donc que 3 chambres dont une fait office de bureau, desservies par un  grand couloir transversal avec plusieurs placards et un vestibule. Quelques éléments sont issus du recyclage comme la baignoire et le lavabo de l’unique salle de bains. L’arrière cuisine comprenant une douche et un coin évier et buanderie sépare les deux parties. Des fenêtres hautes apportent un complèment d’éclairage pour le couloir en façade.

Pièce de vie - Maison bois et paille, Echopaille FR-44 - Crédit photo Pascal Faucompré - Build Green

Pièce de vie – Maison bois et paille, Echopaille FR-44 – Crédit photo Pascal Faucompré – Build Green

A noter que la terrasse se prolonge tout autour de la maison, offrant ainsi la possiblité de sortir de n’importe quelle pièce, puisque toutes les ouvertures sont des portes ou baies vitrées. Des menuiseries en bois intérieur, alumium extérieur, en double vitrage en façade sud et triple vitrage façade nord, ajoutent à l’efficacité énergétique de la maison.

Une maison dans laquelle on se sent bien

En faisant le choix de la paille, Catherine et Dominique pariaient sur un confort thermique de qualité. Le matériau biosourcé a toutefois été doublé par de la laine de bois en intérieur pour atteindre 40 cm d’épaisseur dans les parois. Seul le mur de fraçade (donnant sur la terrasse) a été enduit en terre, chaux, chanvre pour encore améliorer les qualités hygrométriques de l’air intérieur. La maison est d’ailleurs équipée d’une simple VMC pour les pièces d’eau. Pour l’eau chaude sanitaire, le choix s’est porté sur un chauffe-eau thermodynamique. Les robinets sont équipés de réducteurs car l’eau est une source à préserver pour Catherine. D’ailleurs, la maison est équipée de toilettes sèches et de WC traditionnels (peu utilisés).

Pour le chauffage, un simple poêle à bois rayonne sur toute la maison, le mur en terre permettant de créer de l’inertie dans la pièce de vie. Un petit complément de chauffage électrique a été installé dans la chambre parentale, se trouvant au fonds du couloir et un sèche serviette dans la salle de bains, mais qui n’a encore que très peu servi. Au total, il fallu 1,5 cordes pour chauffer la maison le 1er hiver, sachant qu’il a fallu l’assécher un peu suite à l’application de l’enduit terre. Faute d’exposition suffisamment importante au soleil, pour le moment les propriétaires n’ont ajouté qu’un seul panneau photovoltaïque (350W) pour alimenter quelques appareils de la maison.

Catherine et Dominique ne regrettent rien de leurs choix, si ce n’est un vide sanitaire un peu bas (isolé en polystyrène). Ils sont conscient qu’en ayant une maison moins haute, ils gagneraient en consommation d’énergie, mais ils sont confortés par cette sensation d’espace et de luminosité.

Salle de bains - Maison bois et paille, Echopaille FR-44 - Crédit photo Pascal Faucompré - Build Green

Salle de bains – Maison bois et paille, Echopaille FR-44 – Crédit photo Pascal Faucompré – Build Green

 

L’entreprise Echopaille est née de l’amitié de 4 professionnels du bâtiment (Gwénolé Rescan, Sébastien Chameroy, Loic Bocon-Lacroix et Christian Bellanger) en 2006 avec une envie de de changer de paradigme dans la construction de bâtis, et d’insuffler à une échelle locale, un vent d’écologie solidaire. Le choix de la Scop a été retenue pour mener à bien ce projet de vie. L’entreprise a grandi progressivement par la demande, pour atteindre en 2021, 14 salarié.es associé.es et 3 apprentis. Pour mieux répondre à son expansion, la scop s’est construite son propre atelier de préfabrication, dont les bureaux sont en ossature bois isolés en paille, à Questembert, zone de Cleherlan.

 

Crédits Photos : Pascal Faucompré, Build Green

Merci à Catherine et Dominique pour leur accueil et leurs photos (construction)

et à Echopaille pour ce reportage.

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.