Façade principale - Dutch Mountain par Sanne Oomen - Goois, Hollande © oomenontwerpt

Dutch Mountain : une maison semi-enterrée bioclimatique hollandaise

Cette maison semi-enterrée, « Dutch Mountain » a été construite par Sanne Oomen en Hollande dans la réserve naturelle de Goois en Hollande.

[de l’architecte] C’est fantastique de construire sa propre maison de rêve. Assez complexe si vous êtes à la fois client, architecte, femme enceinte et « constructeur », mais vous ne remarquerez pas grand-chose par la suite si vous êtes si heureux avec les deux nouveau-nés.

Façade vitrée principale - Dutch Mountain par Sanne Oomen - Goois, Hollande © oomenontwerpt

Façade vitrée principale – Dutch Mountain par Sanne Oomen – Goois, Hollande © oomenontwerpt

La maison semi-enterrée présente de nombreux aspects durables tant au niveau de la technique et des matériaux que du design et de l’esthétique. D’un côté, elle est aussi discrète que possible parce que la forêt environnante l’a dissimulée dans ses bras et se trouve littéralement sur elle comme une couverture chaude. Cela permet donc d’accentuer le côté naturel de la maison.

De l’autre côté, une façade vitrée, encadrée par une structure en bois de mélèze provenant de la forêt environnante fait ressortir l’architecture de la maison. Ainsi, le soleil peut directement (à partir d’une série de cellules sur le toit) fournir beaucoup de chaleur et de lumière. La maison n’est pas raccordée au gaz ou au tout à l’égout. Les bactéries contenues dans un filtre à hélophytes consomment toute l’eau qui laisse la maison propre à nouveau.

Grande baie vitrée et façade terrasse bois - Dutch Mountain par Sanne Oomen - Goois, Hollande © oomenontwerpt

Grande baie vitrée et façade terrasse bois – Dutch Mountain par Sanne Oomen – Goois, Hollande © oomenontwerpt

En fait, la maison ressemble à une « boîte à chaussures » en bois. Un grand espace ouvert, qui comprend la cuisine et le salon et à l’avant de la maison, les espaces ont été aménagés comme un kit de lumière qui cachent les chambres. La maison est donc flexible et peut grandir avec les résidents.

Ce qu’il y a de bien dans un projet de construction, c’est que tout ce à quoi vous pensez (si c’est abordable) peut être incorporé dans votre maison. Par exemple, le vieux Daimler du mari architecte, a été transformé en placard de cuisine et en pièce de conversation. Les images, les diagrammes et les publications qui l’accompagnent racontent le reste de l’histoire. J’aime montrer à ceux qui s’y intéressent vraiment.

La maison a été nominée pour le Daylight Award, ARC12, a été finaliste pour l’élection du BNA Building of the Year et a été également publiée dans le BNA Architects Yearbook 2012/2013.

Crédit Photos : © Sanne Oomen

Notre avis : en matière d’éco-construction la maison semi-enterrée présente de nombreux avantages. Son intégration au paysage est discrète, le besoin en matériaux est réduit, son efficience énergétique est facilitée. Lorsque le terrain s’y prête (pente, nature du sol, orientation sud), ce type de construction présente une des meilleures solutions en éco-construction. C’est aussi pour ça qu’on considère le earthship comme le type de construction le plus pertinent écologiquement !

(Source)

Christian
Rédacteur Build Green, passionné par l'architecture et plus précisément les habitats écologiques et alternatifs. Je plaide pour une utilisation des énergies renouvelables, des matériaux recyclés et pour un habitat respectueux de l'environnement.

Une réflexion sur “Dutch Mountain : une maison semi-enterrée bioclimatique hollandaise

  1. Très interessant, merci !
    Je veux construire ce type de maison: peut-on estimer son coût, travail d’architecte compris ?
    Très cordialement
    Gérard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.