HomeBiogas devoile la prochaine genération de Home Digester © waste360

HomeBiogas dévoile la prochaine génération de Home Digester

HomeBiogas, un fournisseur de solutions d’énergie propre basé en Israël, a lancé son deuxième biodigesteur sur Kickstarter, HomeBiogas 2.0, qui transforme les déchets de cuisine restants en gaz réutilisable et propre à une vitesse deux fois supérieure à celle de son biodigesteur d’origine. Chaque système produit jusqu’à trois heures de gaz de cuisson par jour avec un poêle prêt à l’emploi.

Le compostage est certainement une bonne alternative pour mieux gérer ses déchets, mais avec HomeBiogas, vous pouvez tirer le meilleur parti de vos déchets. « HomeBiogas s’occupe de tous vos déchets de cuisine et les transforme quotidiennement en gaz de cuisson et en engrais liquide » explique Oshik Efrati, PDG et cofondateur de HomeBiogas. L’engrais liquide peut être utilisé en toute sécurité pour nourrir un potager, des pots de fleurs, des arbres fruitiers ou même un système hydroponique. Le produit peut également servir d’additif à l’eau et à l’azote afin d’accélérer le processus de compostage.

 

HomeBiogas 2.0 © waste360 © waste360

HomeBiogas 2.0 © waste360 © waste360

 

L’entreprise a lancé son premier biodigesteur il y a deux ans. Il s’agissait d’un système de biogaz auto-assemblé qui transformait les déchets ménagers et le fumier de bétail en gaz de cuisson utilisable et en engrais liquide. Le système produisait du gaz de cuisson propre pour trois repas et 10 litres d’engrais liquides naturels par jour.

Chaque nouvel appareil HomeBioGas 2.0 est équipé d’une couche extérieure résistante à l’eau, et alimenté en quantités égales de déchets alimentaires et d’eau. Pour l’installer, il suffit de remplir le digesteur d’eau, de monter le réservoir de gaz qui va recevoir les déchets, l’appareil est fin prêt à l’emploi.

À l’intérieur de l’appareil, les déchets sont naturellement décomposés par des bactéries qui libèrent du biogaz. Le réservoir se gonfle progressivement avec du gaz prêt à l’emploi. Grâce à un mécanisme de pression mécanique breveté, le gaz est livré à un niveau uniforme.

 

Transformation des déchets en gaz avec HomeBiogas 2.0 © waste360

Transformation des déchets en gaz avec HomeBiogas 2.0 © waste360

 

Le système commence à fonctionner lorsque les déchets organiques de cuisine ou les déchets animaux sont introduits dans le système. Les bactéries du digesteur décomposent la matière par digestion anaérobie. Le biogaz est produit pendant le processus de fermentation et est canalisé vers le poêle de la cuisine par un tuyau fourni. HomeBiogas 2.0 est 50 % plus productif que le modèle précédent. L’alimentation en gaz est plus élevée et peut supporter jusqu’à quatre brûleurs en même temps. Les odeurs sont éliminées grâce à un couvercle d’entrée, le rendant complètement étanche aux éléments extérieurs.

Cela signifie que toutes les odeurs sont contenues à l’intérieur du système et contrairement au compostage, aucun parasite ne peut y pénétrer. Selon l’entreprise, la plupart des biodigesteurs actuellement sur le marché sont souvent volumineux et encombrants, limités à certaines zones ou destinés spécifiquement à un usage commercial.

 

Efrati, le PDG et cofondateur de HomeBiogas a déclaré : « nous sommes une entreprise socialement consciente de notre cœur de métier. Notre campagne initiale a donné aux consommateurs occidentaux soucieux de l’environnement, l’occasion de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et de commencer à utiliser l’énergie renouvelable à la maison ».

 

L’entreprise pense qu’avec leur nouvelle campagne et la baisse des prix de l’appareil, HomeBiogas 2.0 aura un impact encore plus important sur les communautés du monde entier, qu’il soit utilisé aux États-Unis, aux Philippines ou au Sénégal.

 

Notre avis : le biodigesteur producteur de biogaz commence à bien se développer au niveau des particuliers. Nous avons déjà signalé ici l’inconvénient majeur de ce système qui, si il est mal conçu peut rejeter du méthane dans l’air et donc participer aux gaz à effet de serre. La méthanisation individuelle ne demanderait-elle pas un cadre réglementaire plus stricte avant sa commercialisation ?

 

(Source)

Christian
Rédacteur Build Green, passionné par l'architecture et plus précisément les habitats écologiques et alternatifs. Je plaide pour une utilisation des énergies renouvelables, des matériaux recyclés et pour un habitat respectueux de l'environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *