Une-House-Flying-Beds par Al Borde - Equateur © JAG Studio

Maison des lits volants : bois et terre en Équateur

Remise Partenaires

Cette maison a été conçue par Al Borde en Équateur. Construite à la fin du XVIIIe siècle, la maison donnait à première vue l’impression d’être délabrée. Les architectes l’ont rénové avec des matériaux locaux sans toutefois dénaturer sa forme structurelle.

[De l’architecte] La maison n’avait qu’un seul étage, le sol en brique était cassé, les quatre-vingts mètres carrés étaient sombres et froids, et la structure du toit en bois était pourrie. Seuls les murs de terre semblaient pouvoir être rénovés, ce qui, à première vue, n’avait pas l’air si mal du tout.

Etat avant rénovation - House-Flying-Beds par Al Borde - Equateur © JAG Studio

Etat avant rénovation – House-Flying-Beds par Al Borde – Equateur © JAG Studio

La famille qui a acquis cette maison ne cherchait pas l’intimité : la cuisine, le salon, la salle à manger et la salle de bains sont à usage communautaire. Presque public parce que le projet a été pensé pour recevoir des visiteurs et des amis tout le temps. Dans cette maison pour tous, l’espace privé est réduit au lit de chacun des membres de la famille.

Les finitions sur la maison sont à peu près les mêmes qu’au XVIIIe siècle. Les actions de rénovation ont été peu nombreuses et stratégiques : les murs structurels ont été renforcés, la terre battue a été traitée, les portes et fenêtres qui étaient en mauvais état ont été changées, et le sol est désormais en béton poli.

Etat après rénovation - House-Flying-Beds par Al Borde - Equateur © JAG Studio

Etat après rénovation – House-Flying-Beds par Al Borde – Equateur © JAG Studio

Le projet a exigé une nouvelle toiture, alors, les architectes en ont profité pour apporter une petite rénovation dans les chambres à coucher. Une nouvelle poutre de liaison supérieure relie les murs. Au-dessus, des espaces d’eucalyptus ont été installés tous les 1,55 m. Entre chacun de ces espaces, il y a un lit, au total trois paires d’espaces habitables ont été assemblées.

Espace chambres suspendu - House-Flying-Beds par Al Borde - Equateur © JAG Studio

Espace chambres suspendu – House-Flying-Beds par Al Borde – Equateur © JAG Studio

Il était impossible de réutiliser les tuiles ; leur mauvais état les a transformés en matériau de remblai pour le patio. La rénovation du toit a été résolue avec des bardeaux de vieux pneus et une crête de verre recyclé qui diffuse la lumière, réchauffe et illumine l’intérieur.

Crédit Photos : © JAG Studio

Notre avis : cette rénovation combine techniques traditionnelles , matériaux recyclés et une dose d’originalité pour un impact environnemental minime. Avec peu de moyen, du savoir-faire et quelques idées, nul besoin d’avoir recours à matériaux et techniques énergivores pour rénover une maison.

Source

Christian
Rédacteur Build Green, passionné par l'architecture et plus précisément les habitats écologiques et alternatifs. Je plaide pour une utilisation des énergies renouvelables, des matériaux recyclés et pour un habitat respectueux de l'environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.