Pourquoi et comment se former aux peintures naturelles et écologiques ?

Pourquoi chercher une formation aux peintures naturelles en bâtiment, me direz-vous ? Parce que si ces peintures sont beaucoup plus abordables, les utiliser n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît, surtout lorsqu’on souhaite utiliser des produits écologiques, sains pour la santé et l’environnement. Voici quelques explications et pistes pour vous former à la peinture écologique en bâtiment…. 

Qu’est-ce qu’une peinture écologique ou naturelle ?

En fait, il n’existe pas de réglementation officielle pour ce type de peinture. N’importe quel fabricant peut ajouter les mentions “naturelle” ou “écologique” sur l’emballage, en toute impunité. Il serait toujours possible d’attaquer le fabricant pour “publicité mensongère” mais au final seules les entreprises affirmant être « neutre en carbone »  selon la loi 1er janvier 2023 (décret d’application publié le 14 avril 2022, complétant l’article 12 de la loi climat et résilience du 22 août 2021.) pourront être justiciables !

En outre, se vanter d’être “neutre carbone”, ne signifie pas que le produit n’incorpore pas de d’ingrédients polluants dans ses composants ! Donc, au jour d’aujourd’hui, seule la peinture dite “bio” ou “biologique” a un semblant de réglementation : il faut que les ingrédients qui composent la peinture soient issus de l’agriculture biologique

Et les conditions d’attribution sont assez souples puisque :

  • seul le composant agricole du produit doit être qualifié de bio : par exemple, ce n’est pas la peinture mais l’huile qui la contient qui est bio
  • le produit doit être composé d’une part significative d’ingrédients d’origine agricole certifiés biologiques
  • le produit ne doit pas contenir ou contenir très peu de substances chimiques de synthèse

Au niveau international des centaines de normes Iso sont bien applicables aux peintures et vernis, mais, là aussi, elles garantissent surtout les performances techniques des produits, et plus généralement leur impact environnemental (l’analyse de cycle de vie) mais rien (ou trop peu) sur la qualité sanitaire des ingrédients !

Il existait pourtant une norme pour les peintures, la norme NF Environnement, qui certifie la performance de la peinture en matière de pouvoir couvrant et de temps de séchage. Elle garantissait aussi la composition du produit (sans métaux lourds), pour prouver “la limitation de l’impact sur l’environnement au cours de la fabrication dudit produit”. Cette norme a fusionné avec l’écolabel européen qui précise désormais des seuils (abaissés récemment) pour les composés organiques volatiles (COV), le formaldéhyde, les hydrocarbures aromatiques. Il prend en compte les composés organiques semi-volatiles présents dans l’atmosphère bien après leur application. C’est un bon début, mais il va falloir lire les étiquettes (souvent avec une loupe) et se référer à la norme pour s’assurer qu’aucun de ces composants ne dépassent les critères. 

Le Label Pure, fantomatique ?

On pourrait alors se tourner du côté des labels pour trouver quelques éléments. Pour le moment, à notre connaissance, seul le Label Pure semble s’appliquer aux peintures. Il  garantit la conformité à la Charte PURE et l’intégrité de l’engagement du producteur adhérent à l’Association. Il est visible sur les emballages des produits labellisés. 

D’après ce que l’on peut lire chez les fabricants ou distributeurs, ce label PURE est conforme au référentiel développé avec Ecocert. Il est construit autour de 4 principes fondateurs : 

  1. la naturalité des produits,
  2. le contrôle de l’origine des matières premières et des procédés,
  3. la protection de la santé de l’utilisateur,
  4. le principe de transparence de l’affichage.

Le label PURE garantit 95% minimum de matières premières naturelles ou d’origine naturelle dans la formulation des peintures et la stricte limitation des ingrédients d’origine pétrochimique.

Par ailleurs, il exige l’indication claire de la composition des produits ainsi que des tests obligatoires d’émissions de COV avec des seuils limite d’émission par catégorie de produit pour réduire ou éliminer totalement la pollution de l’air intérieur.

Cependant, on vous met au défi de retrouver l’association (créée en 2009) qui porte ce label. De notre côté, on a juste trouvé un site (un peu cochon) sur le site censé le représenter (association-pure.org/) et une association de défense de la cause des enfants. Pourtant, il y a encore quelques fabricants qui se revendiquent de ce label !

Les peintures dites écologiques ou biosourcées

Pour s’assurer que les peintures ne contiennent pas de composants organiques volatiles, ou de toutes molécules issues de la pétrochimie, on peut se tourner vers quelques fabricants qui ont fait le choix d’intégrer des ingrédients d’origine naturelle tels que les huiles végétales (comme le lin) ou les algues. Toutefois, en regardant de plus près la composition de ces peintures, on trouve toujours une (plus ou moins) infime quantité de produits d’origine non naturelle, nécessaire aux performances de la peinture, des résines pour faire le liant, notamment. 

Peintures naturelles ConscientPour trouver des peintures véritablement écologiques, il faut chercher du côté des fabricants à base d’argile (comme Argil Déco) ou d’amidons (comme Conscient) qui propose des kits “clés en main” qui permettent de confectionner sa peinture aux coloris de votre choix. Des sites de matériaux écologiques comme Kenzaï proposent aussi tous les ingrédients et pigments naturels pour réaliser votre propre peinture.

En parallèle de ces peintures écologiques, vous pourriez aussi vous intéresser à des revêtements muraux très complémentaires comme :

  • les enduits naturels (argile, végétal, à la chaux ou minéral)
  • les tadelakts, stucs, patines et badigeons
  • les produits d’entretien du bois (intérieur ou extérieur)

Au final, si on veut se référer à des peintures écologiques ou naturelles, autant les confectionner soi-même

Voici alors pourquoi la formation est nécessaire pour réussir sa peinture !

Les formations longues en peinture

Ces formations longues sont surtout destinées aux futurs peintres professionnels en bâtiment. Elles auront l’objectif de faire naître ou de confirmer la vocation des aspirants peintres. 

La filière scolaire

La filière scolaire classique vous prépare aux métiers de peintre applicateur de revêtements, après la 3e, pour obtenir les diplômes suivants : 

CAP ou équivalent

CAP ou équivalent + 1 an

BAC ou équivalent

BAC + 1

BAC + 2 

BAC + 3

Vous retrouverez ce cursus scolaire auprès des Centres de Formations des Apprentis (en alternance), de certaines CCI (comme la Chambre de commerce et d’Industrie du Maine et Loire) des Afpa et de nombreuses target= »_blank » rel= »noopener noreferrer »MFR (Maison familiale rurale).

Les formations en peinture pour adulte 

Ce type de formation en peinture dans le bâtiment est assez répandu, et la plupart sont délivrées, comme pour la filière scolaire classique par des Centres de Formations des Apprentis, des Afpa, quelques Greta, et de nombreuses MFR (Maison familiale rurale). Dans ce cadre, l’alternance est une solution intéressante pour se former : vous êtes rémunérés et la formation est prise en charge par l’entreprise (qui perçoit des aides). N’hésitez pas à vous renseigner au niveau local pour trouver la formation adéquate.

Sur le site de Pôle Emploi, vous pouvez avoir accès à l’ensemble des formations peintre en bâtiment Pôle Emploi.

Voici quelques écoles et centres de formations* qui réalisent ces formations en peinture en bâtiment :

 

A noter : ces formations longues ne sont pas toutes dédiées à la peinture écologique ou naturelle. Cependant, certaines de ces formations peuvent comprendre un module qui va vous apprendre à réaliser ou poser une peinture écologique. 

 

Les formations courtes pour apprendre à concevoir et appliquer une peinture écologique

Ces formations seront destinées au bricoleur ou à l’auto-constructeur qui sommeille en vous. Elles peuvent aussi intéresser des peintres professionnels qui souhaitent se spécialiser. Dans tous les cas, elles vous permettront de découvrir les différents types de peintures, les modes de préparation et la pose de ces patines ou enduits. 

Il existe de nombreux centres de formations, dont certains sont dédiés à l’éco-construction, qui peuvent délivrer ce type de formation en revêtement mural écologique, peinture, mais aussi enduit, patine, stuc, tadelakt, badigeons, …

Voici une liste non exhaustive* de centres de formations pour apprendre à réaliser et poser une peinture écologique :


Certains distributeurs d’éco-matériaux réalisent (souvent gratuitement) aussi des initiations à des produits spécifiques via leurs fabricants comme Kenzaï ou Ecobati  

 

Vous pouvez retrouver les formations à venir de ces différents centres dans notre agenda des formations, en tapant le mot “peinture” dans le moteur de recherche. 

 

Les chantiers participatifs accompagnés

Avec toutes les réserves que nous émettons sur ce principe de partage de connaissance, il est possible de se former directement sur un chantier. D’ailleurs, c’est le cas pour la plupart des centres de formations ci-dessus. 

Certaines associations spécialisées en éco-construction ou en insertion socio-professionnelle, et quelques organismes de formations proposent ce type de chantier. Ils seront plus sérieux que les plateformes de mise en relation entre particuliers, dont les chantiers sont rarement accompagnés par des professionnels expérimentés

Quelques exemples de professionnels accompagnants des chantiers participatifs

Ces chantiers étant fonction des plannings de chacun, nous vous conseillons de consulter régulièrement notre agenda des formations.

Les tutos internet

Si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur (et d’un cuisinier), vous pouvez aussi visionner quelques tutoriels réalisés par les fabricants ou quelques professionnels pour réaliser votre propre peinture naturelle.

Voici quelques chaînes Youtube de spécialistes en peintures écologiques à visionner :

A noter qu’il existe aussi quelques livres sur la peinture et les enduits écologiques, que vous pouvez retrouver dans notre article dédié

Crédit photo Conscient

Que vous soyez un simple bricoleur du dimanche ou un aspirant peintre professionnel en bâtiment, vous trouverez dans cet article toutes les solutions pour vous former à la peinture naturelle et écologique. De la formation courte aux formations diplômantes, en passant par les chantiers participatifs ou de simples tutos, vous avez désormais toutes les cartes en main pour réaliser votre projet. 

 

Et si vous n’avez pas le temps ou vous doutez de vos capacités pour réaliser ces travaux de peinture, vous pouvez aussi trouver un professionnel de la peinture écologique dans notre annuaire des professionnels de l’éco-habitat.

 

* Vous êtes un centre de formations dédié à la peinture, les enduits naturels ou écologiques, contactez-nous pour être ajouté dans ce dossier.

Crédits Photos : Conscient, Kenzaï,  IngridAndreas LischkaRudy and Peter SkitteriansFatima Valer de Pixabay

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.