Solar Decathlon Europe 2022 : les français sur le podium

Remise Partenaires

Initié en 2002 par le département américain de l’énergie, le Solar Decathlon a été créé en tant que compétition étudiante de niveau universitaire avec une vision claire : créer des solutions vivantes accessibles à base d’énergie propre pour nous sur cette planète. Dès le départ, le Solar Decathlon a mis au défi des équipes universitaires de concevoir et de construire des habitations hautement efficaces et innovantes alimentées par des énergies renouvelables.

20 ans de compétition étudiante

La première édition du Solar Decathlon US sur l’épopée Washington Mall a attiré l’attention d’un public international. Les choses ont évolué rapidement, d’abord vers l’Europe, avec un accord signé entre les États-Unis et l’Espagne pour que Madrid accueille le premier Solar Decathlon Europe. Ce fut le fondement d’une communauté SD mondiale en pleine croissance.

Le Solar Decathlon est désormais fièrement célébré aux quatre coins du monde : États-Unis, Europe, Chine, Amérique latine et Caraïbes, Moyen-Orient et Afrique. Le Solar Decathlon Europe 2021/2022 avait lieu du 10 au 26 juin 2022 à Wuppertal, en Allemagne. L’événement avait été reporté de septembre 2021 à juin 2022 en raison du COVID-19.

Pour fêter ses 20 ans, le Solar Decathlon américain a mis au défi plus de 25 000 étudiants de créer des bâtiments efficaces et abordables alimentés par des énergies renouvelables, tout en promouvant l’innovation étudiante et les opportunités de développement de la main-d’œuvre dans l’industrie du bâtiment. 2 challenges auront lieu : le Design Challenge 2023 ouvrira en juillet 2022 et se terminera en octobre 2022. Alors que le  Build Challenge  est un concours de conception-construction sur deux ans, le travail des étudiants culminant en avril 2023 avec le Solar Decathlon Competition Event au National Renewable Energy Laboratory de Golden , Colorado.

Une édition allemande sous le signe l’innovation

Le SD Europe 2021 a mis l’accent sur les défis des transitions énergétiques durables dans les contextes urbains, tout en explorant les opportunités de revitalisation des parcs immobiliers urbains qui contribuent à réduire notre empreinte carbone. Réutiliser, faire évoluer, construire et redéfinir les habitations existantes sont les tâches architecturales centrales – l’efficacité des ressources, la suffisance, la protection du climat et la construction à cycle de vie fermé sont des thèmes centraux. Au total, 18 équipes entraient dans leurs unités de démonstration pour concourir sur le campus SDE21, qui deviendra un laboratoire vivant à grande échelle pour Wuppertal et les parties prenantes correspondantes dans le monde entier.

« Le Solar Decathlon Europe est une expérience unique pour les étudiants décathlètes qui apprennent en construisant avec des énergies renouvelables et contribuent à notre meilleur environnement bâti. » Louise Holloway, directrice, Fondation Energy Endeavour

Le plan du Solar Decathlon 2021 sur le Solar Campus de Wuppertal

Le plan du Solar Decathlon 2021 sur le Solar Campus de Wuppertal

Le Solar Decathlon Europe est géré par la Fondation Energy Endeavour, une organisation à but non lucratif basée aux Pays-Bas qui encourage les concours de recherche universitaire et les activités de sensibilisation dans les domaines de la responsabilité sociale, économique et environnementale des ressources. Soutenu par le ministère fédéral allemand du Commerce et de l’Énergie, le SDE21 est hébergé à Wuppertal, en Allemagne, avec l’Université de Wuppertal et l’Institut de Wuppertal.

Le thème de cette édition était « Construire durablement et vivre à portée de main ». En plus des conférences d’experts et des colloques, un large programme culturel l’accompagnait avec des journées pays et culture.

L’équipe française termine 3e

Léquipe Auvergne-Rhône-Alpes (Aura) a remporté la troisième place du Solar Decathlon Europe 2021/2022 à Wuppertal, à égalité avec l’équipe de Delft (Pays-Bas), avec qui elle partage cette troisième marche! Le département Génie Électrique et Informatique Industrielle (GEII) de l’IUT1 – avec l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble (ENSAG) et les Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau – participait à l’édition 2021-22 de cette compétition destinée aux étudiants, encadrés par des enseignants et des chercheurs.

 

 

A noter que les 2 premiers du classement sont l’équipe RoofKIT du Karlsruhe Institute of Technology en Allemagne (avec un module en surélévation) et l’équipe VERTUe de Eindhoven University of Technologyaux des Pays Bas.

Un projet qui s’inscrit dans un territoire

 L’équipe d’AuRA est en effet convaincue que la revitalisation des zones rurales peut être un puissant vecteur d’équilibre territorial, équilibre indispensable pour accroître la résilience des régions face aux contraintes environnementales, climatiques et sanitaires. Concrètement, il s’agit de réfléchir « sur un territoire donné, quelle est la répartition la plus efficace, la plus attractive et la plus écologiquement durable de sa population, ainsi que des activités et services dont elle a besoin ?».
Le résultat se nomme “Agathe & Sophie” et se veut exemplaire dans le choix et la mise en œuvre des matériaux. Ce démonstrateur d’habitat bois  fonctionne  uniquement à l’énergie solaire.

 

« Nous avons mis l’accent sur la santé et la sensation de confort des futurs résidents dans l’aménagement intérieur du logement. Le réemploi a été intégré dans sa conception. Nous l’utilisons à la fois comme une ressource mais aussi comme source de conception d’éléments facilement modulables et dissociables, pour permettre un remplacement ou une revalorisation plus aisée », expliquent les membres de l’équipe
Les autres matériaux principaux du démonstrateur sont bio et géo-sourcés localement.  L’isolation en paille provient quant à elle des déchets agricoles, tandis que la terre crue est collectée localement. L’utilisation de la terre, notamment en revêtement intérieur, contribue à la sensation de confort. Ce choix de matériaux permet de favoriser la régulation hygrométrique et d’apporter un confort thermique à l’intérieur.

Nouveauté pour cette édition : la réhabilitation du bâti

Pour la première fois, les 18 équipes sélectionnées devaient travailler sur la rénovation du parc bâti existant.

C’est pourquoi, le projet s’inscrit dans une ambition plus large de réhabiliter un ancien hôtel situé au col de l’Arzelier. « Cette station de ski a été fermée, il y a quelques années, à cause du manque d’enneigement, engendré par le réchauffement climatique. Dans les Alpes, ce sont 2,5 millions de lits touristiques qui pourraient ainsi perdre leur fonction initiale dans les décennies avec l’amplification de ce phénomène», souligne l’équipe.

À plus grande échelle, l’équipe a travaillé à la revitalisation et à la réinvention de ce type de territoire.

La présentation du projet de la team Aura (en anglais)

 

« Merci à tous pour votre soutien ! Nous tenons à remercier tous ceux qui ont cru en nous, en notre projet, en nos idées. Merci à nos partenaires et mécènes d’avoir rendu ce projet possible. Ce prix nous encourage à porter ce projet plus loin : la prochaine étape est de rassembler tous  ceux  qui  souhaitent  rejoindre  ou  continuer  l’aventure  avec  nous,  vers  la  redynamisation du col de l’Arzelier et la réhabilitation de l’hôtel des Deux Sœurs » assure l’équipe dans un communiqué.

Les différents classements de la team AuRA

  • Architecture : 2ème place
  • Soutenabilité environnementale : 2ème place
  • Accessibilité et viabilité de marche : 3ème place
  • Performance énergétique : 3ème place
  • Communication, éducation et sensibilisation : 5ème place
  • Fonctionnement de la maison : 5ème place
  • Innovation : 5ème place
  • Confort : 7ème place
  • Mobilité : 9ème place
  • Ingénierie et construction : 13ème place

Des résultats qui déterminent les efforts à faire pour la prochaine édition !

Les partenaires de l’équipe pour ce projet SDE21

Bravo à la Team Aura pour ce résultat qui confirme l’excellence française après leur succès en 2019 en Hongrie et rendez-vous en 2025 pour le prochain Solar Decathlon, l‘édition 2023 initialement prévue à Bucarest en Roumanie ayant été annulée.

La fondation Energy Endeavour a lancé un appel à de candidature d’une ville pour cette nouvelle édition. Une occasion peut être pour Paris de continuer à briller après les JO de 2024 ?

Auto Copied
Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.