Comment se former à l’éco-construction ?

Passer à l’éco-construction ou l’éco-rénovation est un voeu pieux de plus en plus de nos concitoyens. Mais avant de se lancer en auto-construction ou via un prestataire (architecte, maître d’oeuvre, constructeur) beaucoup d’entre vous passent par la formation ou tout simplement l’information. Quelles sont justement les solutions pour s’informer ou se former dans le domaine de l’éco-construction ?

Avant de vous détailler les différentes possibilités de s’auto-former à l’habitat écologique, nous avons effectué un petit sondage sur des groupes facebook très actifs dans ce milieu. Et il s’avère que pour une grande majorité d’entre vous le livre est la meilleure source d’information, puis viennent la vidéo, les chantiers participatifs, les centres de formation, l’école et les réseaux sociaux et sites web. Une nouvelle façon d’apprendre complète ce plateau, les Mooc.

Nous vous conseillons la lecture de quelques-uns de nos articles qui peuvent être une base avant de faire le choix de telle ou telle formation, notamment dans notre rubrique décortication et plus précisément les articles de Claude Lefrançois, notre référent technique au sein de Build Green

Le but de cet article n’est pas de vous donner une liste exhaustive de formations, mais les pistes pour, soit être formé par des professionnels, soit vous faire accompagner sur votre chantier ou vous auto-former via différents supports.

Les formations par des professionnels

Quoi de plus rassurant que de se former avec des professionnels expérimentés dans un environnement adapté ? Cette solution offre de nombreux avantages, mais renseignez-vous bien avant de vous lancer, pour éviter les mauvaises surprises.

Démarrer à l’école

Si vous êtes encore jeune et sensible aux valeurs de l’écologie, ne ratez pas l’occasion de choisir une filière d’avenir pour des métiers de plus en plus recherchés.

Malheureusement, l’écologie et l’éducation nationale ne font pas vraiment bon ménage et il existe très peu de filières en France pour répondre à vos aspirations. Il faudra se tourner vers quelques métiers traditionnels comme maçon, charpentier ou couvreur puis ensuite vous perfectionner sur des techniques particulières.

Par contre, si vous êtes encore en âge de scolarité, pourquoi pas se renseigner auprès des MFR (Maisons familiales rurales) qui offrent de nombreuses opportunités pour vous former, en alternance, dès la 4e !

Surtout n’ayez pas peur de vous tromper. Vous aurez ensuite l’opportunité de changer de filière et ce que vous aurez appris vous servira forcément pour la suite.

Pour trouver votre voie, l’Onisep sera votre meilleure source, alors que la chambre des métiers sera le meilleur allié pour en savoir plus sur chaque profession. N’hésitez pas à faire un tour sur des salons grand public ou professionnels pour rencontrer ces artisans. Ils vous seront aussi de bon conseil pour votre formation.

Se perfectionner en centre de formations

Vous êtes à un tournant de votre vie et vous ressentez un besoin irrépressible de vous servir de vos mains ? Formez-vous ! Et contrairement à l’éducation nationale, il existe pléthores de formations en France.

Mais alors comment s’y retrouver dans la jungle de ces formations ?

En fonction de votre projet, qu’il soit professionnel ou personnel (pour une auto-construction par exemple), confortez votre choix de filière en allant sur des salons, des festivals écologiques, et pourquoi pas sur des chantiers écoles ou participatifs (ci-dessous), et demandez conseil aux professionnels, ils sauront vous orienter.

Il existe plusieurs types de centre de formations :

  • les centres de formation professionnelle (formation courte ou continue)
  • les centres associatifs (spécialisés dans l’éco-construction)
  • les écolieux (dont généralement ce n’est pas la vocation première)
  • les professionnels (qui assurent ponctuellement des formations)

Cette formule présente l’avantage de la prise en charge de ces formations, qui peut atteindre jusqu’à 100% (sauf hébergement et restauration). Ainsi il vous est possible de vérifier vos droits, c’est à dire le montant à votre disposition sur votre compte Formation. A noter, que vous pouvez disposer de ces droits pour des formations à distance !

Comme évoqué ci-avant nous ne détaillerons pas ici les formations à votre disposition. Cependant, n’hésitez pas à farfouiller dans notre annuaire géolocalisé des professionnels et formations, pour retrouver différentes adresses en fonction de la localisation et du type de formation.

Par ailleurs, sur notre carte des écolieux, vous retrouverez également les sites qui organisent des formations.

Se former sur le terrain

Mettre la main à la pâte ! Une expression qui sied tout à fait à ce type de “formation”. Vous verrez, en effet, que dans certain cas, on est loin de la formation, à la limite de l’esclavage !

Se confronter aux chantiers écoles

Vous pensez déjà avoir une bonne maîtrise de la théorie de par votre formation initiale ou votre auto-formation, et vous souhaitez vous confronter à la réalité du terrain ? Le chantier école est la meilleure solution.

Organisé dans un environnement légal et encadré par un ou plusieurs professionnels (anciens artisans), ce type de formation est souvent mise en place par des organismes professionnels, par ces centres associatifs ou écolieux dont nous avons parlé plus haut. En outre, ces chantiers sont régulièrement subventionnés par l’état ou les collectivités avec une prise en charge pour l’aspect financier. On retrouve aussi l’été des chantiers de rénovation de monuments historiques, dans le cadre de chantiers archéologiques ouverts aux bénévoles. Une bonne occasion de se former aux techniques traditionnelles.

Il arrive cependant que les solutions adoptées sur ces chantiers ne sont pas les plus pertinentes pour votre besoin. Là encore, nous ne pouvons que vous conseiller la lecture de nos articles, sur le thème qui vous intéresse, avant de faire le choix d’un type de chantier école.

Enfin, n’hésitez pas à demander conseil auprès de professionnels ou des retours d’expériences de stagiaires.

Découvrir sur les chantiers participatifs

Nous l’avons dit et nous le réaffirmons ici, ce type de chantier n’a de réel intérêt que s’il est accompagné par un professionnel expérimenté. Quoi de plus frustrant que de se retrouver sur un chantier participatif à faire le commis pour un auto-constructeur (peu scrupuleux ?) et de terminer le chantier sans y avoir rien appris, usé ses fonds de pantalon et sans aucune reconnaissance, tel que nous l’avons abordé dans cet article. On pourrait même se demander si ce n’est finalement pas du travail au noir ?

Au final, si votre objectif est d’apprendre une technique de construction sur un de ces chantiers, renseignez-vous bien avant de vous inscrire, qu’il soit accompagné par un professionnel…

S’auto-former

Cette solution est semble t-il la plus économique. Il ne faut toutefois pas compter son temps (de formation) et être sûr, non seulement d’avoir bien assimilé ce qu’on a appris mais surtout d’avoir toute l’information nécessaire pour se lancer. Car dans certain cas, faute d’une (in)formation assez complète les conséquences peuvent être désastreuses ! On néglige notamment souvent les aspects réglementaire, légal ou assurantiel du projet.

Tourner la Page

A l’ère du numérique, les livres sont plébiscités par nombre d’entre vous. Rédigés par des professionnels de la thématique, ils y apportent leurs expériences de nombreuses années de pratiques, de tests et de retours de clients, avec un regard parfois objectif mais souvent militant… pour le bien de la Planète.

Il existe quasiment autant de thèmes que de solutions pour l’éco-construction.

Nous recensons quelques livres sur Build Green. Nous vous conseillons pour commencer de vous orienter vers des livres ayant une vision d’ensemble du bâti et non pas une technique particulière.

Pensez que le bâtiment doit s’intégrer à son environnement et donc être réalisé avec des matériaux locaux et des  techniques adaptées. Nous vous livrons dans cet article notre vision de l’habitat écologique.

Selon l’avancement de votre projet, pour les plus férus d’éco-construction vous trouverez dans les librairies ou sur certains salons, des ouvrages encore plus pointus, dans les domaines des techniques d’isolations, de pose d’enduits, ou pour se lancer dans l’autoconsommation, en alimentation (permaculture), pour la récupération d’eau ou via les énergies renouvelables.

Pour trouver votre bonheur, nous vous conseillons quelques éditeurs comme Terre Vivante, Eyrolles, Terran ou Le Moniteur

N’hésitez pas à proposer vos meilleures lectures en commentaire.

Fouiller dans les forums et réseaux sociaux

Ils sont de plus en plus nombreux, notamment sur les réseaux sociaux (Facebook en tête), et fourmillent de questions et solutions en tout genre. Quelque soit le thème qui vous intéresse vous trouverez forcément un groupe de qualité où des bénévoles (souvent professionnels du métier) viennent répondre à vos interrogations.

Les forums sont aujourd’hui en perte de vitesse et souvent rattachés à des sites spécialisés. Sur Facebook, il y a énormément de groupes et de plus en plus spécialisés ou localisés. Les plus gros (en nombre de membres) ne sont pas forcément les meilleurs, ils sont mêmes souvent abreuvés de spams et posts hors sujets qui vous feront donc perdre votre temps.

Pour bien faire votre choix de groupe, voici 4 règles à respecter :

  • préférer les groupes privés ou qui modèrent les questions
  • bien lire le réglement du groupe pour déterminer s’il répond à vos aspirations
  • vérifier que les administrateurs du groupe sont des professionnels expérimentés
  • ne pas se fier à une réponse pour prendre sa décision. Analyser les réponses, affiner la demande

Nous avons recensé pour vous ceux qui nous semblent les plus pertinents dans leurs domaines. Ils se trouvent dans la navigation du site tout en haut dans la rubrique “échanger”. N’hésitez pas à nous soumettre vos groupes préférés en commentaires.

Apprendre de chez soi via un Mooc

Un Mooc (Massive Open Online Courses) est un type de formation à distance, donc sur internet, capable d’accueillir un grand nombre de participants et retransmis selon le mode de fonctionnement d’une formation classique, jour après jour, semaine après semaine. Vous pouvez le démarrer et suivre ces différentes sessions comme bon vous semble, une fois qu’il a démarré. C’est un mode très souple de formation qui s’adapte à quasi toutes les situations personnelles ou professionnelles.

Il en existe de plus en plus et ils sont généralement de très bonne qualité. La majorité sont gratuits et réalisés par des professionnels reconnus du domaine.

Dans le secteur qui  nous concerne, nous en trouvons encore assez peu (moins d’une dizaine), vous les retrouverez sur cette page. Attention aux dates d’inscription !

Visionner des Vidéos

Tout comme dans les groupes, on trouve dans ce domaine un peu tout et n’importe quoi. Mais l’avantage avec ce type de support, une sélection naturelle se fait par les lecteurs. Attention toutefois au trompe l’oeil ! Ce n’est pas parce que des vidéos sont très regardées ou likées qu’elles sont pertinentes, surtout en matière d’éco-construction ! Le mieux est de se fier aux commentaires qui remettent quelque fois en place le vlogueur et ses contre-vérités !

Youtube est évidemment la plateforme la plus représentée pour ce type de vidéo. Parmi les youtubeurs, nous ne pouvons vous que vous conseiller l’incontournable Papy Claude, notre rédacteur et référent technique. On retrouve aussi d’autres vlogueurs sur les plateformes Facebook, Dailymotion ou Vimeo.

Sinon, pour vous former, pourquoi ne pas prendre le temps de parcourir Build Green, vous y trouverez dans nos rubriques décortications de nombreux dossiers très complets, de nombreuses idées de réalisations et ce qu’il faut éviter pour limiter son impact sur la planète (Greenwashing).

Pour découvrir le “monde merveilleux” de l’éco-construction, les solutions ne manquent pas, certains, et quelque fois à juste titre, se prétendent le meilleur spécialiste en la matière. Mais dans ce domaine, il n’y a qu’un indicateur qui doit faire foi : l’expérience !

Prendre conscience de la nécessité de construire ou rénover autrement pour impacter le moins possible son environnement est le premier pas. Avant de faire le choix de la meilleure solution pour se lancer dans ce type de projet, il est bien de se référer à des professionnels reconnus. Mais sachez aussi prendre du recul !  Ce n’est pas parce qu’on vous dit que telle ou telle technique est la solution la plus écologique qu’il faut le prendre pour argent comptant, car vous pourriez, à terme, vous en trouver dépourvu (d’argent) !

Crédits Photos : Capri23auto, Juraj Varga et Alexas_Fotos de Pixabay

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

3 réflexions sur “Comment se former à l’éco-construction ?

  1. J’ajouterai, que pour ‘bien apprendre’ il ne suffit pas d’acquérir savoirs et savoir-faire, mais également savoir-être en situation professionnelle. C’est pourquoi il me semble très opportun, voire obligatoire, de consolider chaque acquis issu de ces formations par le vecu d’autres formations traitant du collaboratif et/ou des relations interpersonnelles comme par exemple les formations d’acculturation proposées par la Scop les 2 Rives, certaines formations proposées par l’association Classe 4, notre ‘Atelier Pratique des Savoirs’ (Pôle énergie BFC), ou encore de nombreuses formations axées sur l’accompagnement au changement. Associer nos pratiques et nos comportements, c’est là que se cachent efficience, déploiement, pérennité et engouement

    • Merci Laurent. L’article se veut généraliste, pour tous les niveaux et quelque soit le projet.
      Mais il est vrai qu’on peut encore aller au-delà, surtout si on prétend devenir un maître d’oeuvre de l’éco-construction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.