La Fresque de la construction : pour comprendre les grands enjeux liés au climat

Remise Partenaires

S’il reste encore peu de personnes climato-sceptiques, nombre de nos concitoyens n’ont pas encore toutes les cartes en main pour bien comprendre l’impact environnemental de chacun de nous sur nos projets de construction ou rénovation. Renaud Bonnel, ingénieur influent du bâtiment, nous explique comment cette idée de Fresque est née et quels en sont les objectifs …

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

RB : Je m’appelle Renaud Bonnel, Ingénieur bâtiment de formation, j’ai travaillé 15 ans dans la construction et la rénovation de patrimoine en dirigeant un PME de 150 salariés dans la région Angevine.

En 2012, je découvre les conférences de Jean Marc Jancovici, c’est le premier déclic, la suite viendra plus tard avant que je bifurque totalement en 2018.

En 2019, je suis assidûment les travaux de la convention citoyenne pour le climat et à cette occasion j’ai découvert l’atelier la fresque du climat.  Je crée à ce même moment Gaïabati pour faire de l’assistance à Maîtrise d’ouvrage sur les sujet environnement énergie et climat et de la sensibilisation sur tous les sujets environnementaux

A partir de ce moment je me lance à corps perdu dans l’animation d’atelier et l’investissement dans le réseau fresques.

Comment est venue l’idée de la Fresque de la construction ?

RB : L’idée a germé pendant le premier confinement, j’ai lancé cette idée sur les réseaux de discussion de la fresque du climat et une équipe de personnes motivée par cette idée a créé le premier noyau pour créer cet atelier avec Guillaume Menet , Sébastien Lortolary, Laura Lecable et Thimothée Marais.

8 mois plus tard, nous créons l’association éponyme et cédons les droits de notre atelier à l’association dans le but de rendre cet atelier le plus accessible possible.

Qui pilote aujourd’hui ce projet ?

RB : Le Conseil d’Administration de l’association en compléter en plus des 5 co créateurs par Anais Radepont qui était là également des le debut de l’aventure, Frederic Bourgeon et Olga gogoleva ainsi que Justine Delobelle. Zn 2°23 nous avons pus grâce au modèle économique de l’association permettre d’avoir une personne pour la partie relation public avec Carmo Gomez en charge de structurer l’offre de l’association.

Quel est le principe de cette Fresque ?

RB : Le principe de cet atelier est d’aider à comprendre les grands enjeux de transformation écologique de l’industrie immobilière et de la construction. En posant avant tout le constat des grands dérèglement macro environnement puis de zoomer sur les problématique de l’urbanisme , de l’utilisation énergétique de nos bâtiments , de la conception et de la construction.

Il permet d’initier une réflexion collective et collaborative sur les solutions de réduction de l’impact et de l’adaptation au changement climatique.

Puis de permettre aux participants d’initier un e réflexion sur les actions que nous devons réaliser dans la décennie qui vient pour sortir de ce modèle qui est destructeur pour la nature et le vivant.

A qui est destinée la Fresque ?

RB : A toutes les personnes engagées de prêt ou de loin dans ces sujets, collectivités, entreprises, écoles bureau d’étude, architectes, ingénieurs, financiers et même plus largement à tous, puisque nous utilisons quotidiennement des bâtiments.

Quel est l’objectif de la Fresque au final ?

RB : Notre intention au final, c’est d’initier le mouvement et la mise en action des participants après l’atelier. Aider les participants à prendre conscience des enjeux et des ordres de grandeur est la première clef d’entrée.

Leur permettre de faire les premiers actions et mises en mouvement pour baisser, les impacter est une priorité.

Agir sur ces différents sujets et montrer l’exemple est essentiel. Permettre à ceux qui font l’atelier de devenir animateur a leur tour pour que cela se diffuse le plus vite possible

Comment peut-on participer ou organiser une Fresque de la construction ?

En ligne , dans votre entreprise , dans les ateliers citoyen proposés dans certaines villes, les ateliers sont visibles sur le site internet de l’association. Et pour des animation à l’attention du public professionnel en nous contactant par mail

Peut-on devenir fresqueur ?

Oui et c’est même un des objectifs de l’association en rendant cet atelier libre de droit dans un cadre citoyen.

Où se renseigner sur la fresque de la construction ?

Le site internet : Fresquedelaconstruction.org

Une présentation de l’atelier Fresque de la Construction en vidéo :

 

Merci à Renaud Bonnel pour cette interview. 

Crédit images : Fresquedelaconstruction

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.