Le Domaine de Longchamp : l’écologie appliquée aux portes de Paris

Le week-end du 13/14 mai 2017, avait lieu l’ouverture du Domaine de Longchamp de la Fondation GoodPlanet, initiée par Yann Arthus-Bertrand.

Grand photographe, Yann Arthus-Bertrand est connu pour son engagement pour la cause environnementale via ses nombreux livres et réalisations vidéos comme Human. Il dévisage d’un oeil contemplatif la beauté de la Terre et au fur et à mesure de ces voyages l’impact de l’homme sur la planète.

Fort de ces expériences, Yann créa la fondation Goodplanet (reconnue d’utilité publique) en 2005, le prolongement de son travail artistique et de son engagement pour placer l’écologie au cœur des consciences et de susciter l’envie d’agir concrètement pour la terre et ses habitants.

Valoriser son engagement personnel

Le domaine de Longchamp, est d’abord un château, ancienne demeure du Baron Haussmann, au milieu d’un parc de 3,5 hectares, propriété de la Mairie de Paris, qui en a cédé la concession à la Fondation GoodPlanet pour 30 ans.  L’ONG y avait déjà installé ses bureaux depuis plusieurs années.

Le lieu célèbre désormais le partage, la bienveillance, la gentillesse, l’intelligence, à seulement 10 minutes de la Porte Maillot en navette. Un lieu, qui d’après Anne Hidalgo, maire de Paris, est  « dédié à la préservation de l’environnement, où peuvent se rencontrer les citoyens de tous horizons unis par des valeurs humanistes « .

Une ouverture en fanfare

Plusieurs personnalités, comme le président François Hollande, vivant ses derniers instants publics, sa ministre de l’écologie Ségolène Royal, l’économiste Jacques Attali, la primatologue Jane Goodal, la navigatrice et présidente de WWF Isabelle Autissier, le dessinateur Plantu ou la chanteuse Zazie, ont fait une apparition remarquée, le tout orchestré par la maîtresse de cérémonie Audrey Pulvar.

En 40 ans, j’ai vu le visage de la Terre changer, et de mes voyages et mes rencontres a découlé la nécessité de bâtir un lieu de bienveillance et de vivre ensemble dédié à l’humanisme et l’écologie. Le Domaine de Longchamp, gratuit et ouvert à tous, lieu unique où se mêlent installations ludiques sur l’écologie et propositions artistiques, ouvre donc ses portes à Paris. Chacun pourra y puiser de la matière pour réfléchir, penser, passer à l’action afin d’inventer un monde plus durable et solidaire.  Yann Arthus-Bertrand

Un lieu accessible à tous gratuitement

La Fondation a imaginé ce lieu pour qu’il soit accessible au plus grand nombre et privilégie à ce titre la gratuité des activités. Ce modèle est rendu possible grâce aux nombreux mécènes du projet.

C’est dans cet esprit que la Fondation proposera également au public de participer à l’aventure du domaine, en devenant bénévole ou en faisant un don sur le modèle du « Pay as you wish » / « Payez ce que vous voulez ».

Un lieu où la Nature est à l’oeuvre

Ce lieu a été imaginé pour « se reconnecter à nos raisons d’être, pour célébrer la poésie du vivant, les liens vitaux qu’entretiennent l’Homme et la nature. » Un lieu pour se nourrir d’idées neuves autant que d’aliments sains et qui nous invite à découvrir de nouvelles manières de s’investir pleinement et respectueusement face à la nature.

La démarche est de préserver et enrichir la biodiversité de la flore et de la faune présente au sein du domaine. Cette logique sous-tend une intervention d’aménagement minime et peu intrusive. Tout l’aménagement valorise l’utilisation des matériaux naturels déjà existants ou recyclés.

Un management environnemental

Des chartes environnementales – à destination de tous les sous-concessionnaires, prestataires et fournisseurs du Domaine – ont été mises en place afin de les accompagner dans la réduction de l’empreinte environnementale du lieu. Elles concernent des domaines aussi variés que les aménagements et équipements, l’alimentation, le ménage, le transport de biens et de personnes ou encore la gestion des déchets.

Pour progresser, la Fondation s’est également engagée dans une démarche de certification ISO 14001.

Par ailleurs, chaque année, la Fondation GoodPlanet réalise le Bilan Carbone® de ses activités afin d’identifier des pistes de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre et compenser celles résiduelles.

Un programme d’animations chargé

Dès l’ouverture du domaine, une myriade d’activités est proposée aux nombreux visiteurs : l’exposition Human (inspirée du film), la collection exceptionnelle d’instruments de musique du monde entier du compositeur Armand Amar, le Bing Bang, l’oeuvre monumentale et humaniste d’Étienne Krähenbühl, TERRA, l’exposition photo inédite inspirée du film éponyme de Michaël Pitiot et Yann Arthus-Bertrand ainsi que la visite guidée du sentier nature & pédagogique.

François Hollande, Philippe Geluck et Yann Arthus-Bertrand

Chaque semaine sera ensuite organisée de nombreuses animations, des projections/débats dans l’auditorium/salle de cinéma, des conférences, des ateliers de découvertes et des modes d’emploi orientés solutions pour mieux vivre au quotidien.

Un marché de producteurs et paniers bio sera ouvert tous les dimanches et des Good’Weekends seront organisés une fois par mois sur des temps fors avec des thématiques comme « Réfugiés d’ici & d’ailleurs » , la « La Fête du Miel »,  « La richesse de la biodiversité » ou « La solution est dans l’assiette ».

Un programme donc très complet pour profiter d’un week-end en détente, alors que les idées ne manquent pas déjà pour 2018.

Longue vie au Domaine de Longchamp …

 

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *