[Vidéo] L’expérience en autosuffisance de Jacob Karhu dans les Pyrénées

Jacob Karhu, à 24 ans, alors qu’il est encore étudiant de l’École normale supérieure de Lyon, décida de passer sept mois en ermite dans le refuge d’Artaran, dans la commune de Verdun (dans les Pyrénées françaises), avec pour but de rénover l’endroit et de vivre en autosuffisance au milieu de la nature.

Avec pour unique confort moderne, de l’électricité produite par un panneau solaire, Jacob vécu seul à 1700 mètres, dans ce refuge de montagne. Ses occupations en ermite cueillette, entretien de la cabane ou élevage de poules.

 

«Mon objectif était un retour aux sources, de vivre dans la nature, explique Jacob Karhu. C’était un peu mon rêve, de limiter mon empreinte carbone, d’être en autarcie, au calme.» Il fallait néanmoins trouver le temps et l’endroit pour le faire. «J’ai pris une année de césure durant laquelle je voulais me concentrer sur un projet personnel. L’an dernier, j’ai bivouaqué pendant un mois dans les Pyrénées. C’est à cette occasion que j’ai découvert la cabane d’Artaran. J’ai donc été voir la mairie de Verdun pour proposer un projet.» Un accord est ensuite passé entre l’étudiant et la commune. En échange de sa présence dans le refuge, Jacob Karhu devait rénover la cabane. «L’entretien du refuge a été un prétexte pour réaliser mon rêve. Une excuse qui arrangeait tout le monde.»

 

La rénovation de ce refuge fût exemplaire avec l’utilisation de matériaux locaux, une toiture végétalisée, l’ajout d’un panneau photovoltaïque low tech, dans un confort spartiate.

Un résumé des 7 mois en ermite de Jacok Karhu ici :

 

Jacob raconte toute son aventure dans sa chaîne Youtube ici

 

Notre avis : cette expérience force l’admiration pour tous les citadins et contemporains aguerris au confort moderne. S’il est parfaitement possible de vivre en auto-suffisance, il est des saisons où c’est plus compliqué, comme l’hiver. La nécessité de faire des réserves et donc de prévoir un stock suffisant demande une grande organisation. Il faut aussi se rendre à l’évidence que ce mode de vie demande une disponibilité de tous les instants, difficilement cumulable avec un emploi  … à la ville !!

 

(Sources 1 & 2)

Crédits photo : vidéo YouTube

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.