Rockhouse, l’histoire émouvante d’une troglodyte à l’anglaise

Cette maison troglodityque dénommée « the Rockhouse » a été bâtie dans une caverne qui date de 700 ans par Angelo Mastropietro. Elle se trouve dans la forêt de Wyre à Worcestershire en Angleterre.

Il y a de nombreuses occasions où le stress invite à laisser tout autour de vous pour vous évader loin de la civilisation afin de vous déconnecter de tous les problèmes qui vous entourent. Il a été prouvé que la nature est l’un des meilleurs remèdes contre le stress. C’est pourquoi de plus en plus de gens organisent des voyages loin des villes, dans les campagnes. Eh bien, aujourd’hui voici une maison qui intègre un concept totalement différent.

Construction différentes pièces - the Rockhouse par Angelo Mastropietro - Worcestershire, Angleterre

Construction différentes pièces – the Rockhouse par Angelo Mastropietro – Worcestershire, Angleterre

Un rêve d’ermite

Le responsable de la conception et de la construction, Angelo Mastropietro a réussi à concrétiser l’un de ses rêves à l’âge de 38 ans. Il lui a été diagnostiqué la sclérose en plaques en 2007 alors qu’il était à la tête d’une entreprise australienne prospère. À partir de ce moment, il décide de réaliser un projet pour construire la maison de ses rêves à son endroit le plus préféré au monde, la forêt de Wyre de la ville où il est né : Worcestershire (Grande-Bretagne).

Salon & cheminée - the Rockhouse par Angelo Mastropietro - Worcestershire, Angleterre

Salon & cheminée – the Rockhouse par Angelo Mastropietro – Worcestershire, Angleterre

Son idée de maison idéale était de vivre comme nos ancêtres dans les temps préhistoriques c’est-à-dire à l’intérieur des grottes, mais avec un confort de notre époque. Pour mener à bien son projet, il a d’abord acquis une parcelle de terrain de 3 hectares qui comprenait une vieille grotte de 700 ans sculptée dans les falaises de grès vieilles de 250 millions d’années. L’investissement sur ce terrain peu commun lui a coûté un peu plus de 180 000 €.

Une tâche qui n’a pas été facile

Transformer cette grotte en maison comme vous pouvez l’imaginer n’a pas été facile. Le principal problème auquel il devait faire face était l’épaisseur des murs et les conditions du terrain, ce qui rendait difficile la construction d’une maison fonctionnelle et confortable. Il a fallu 5 ans pour qu’Angelo réalise son rêve. L’objectif principal était de conserver l’aspect original et rustique de la grotte. Pour ce faire, il a décidé de peindre les murs en blanc au lieu de les recouvrir en carreaux ou en un autre matériau similaire.

Chambre - the Rockhouse par Angelo Mastropietro - Worcestershire, Angleterre

Chambre – the Rockhouse par Angelo Mastropietro – Worcestershire, Angleterre

Un résultat surprenant

« La Rockhouse » dispose d’une chambre à coucher principale, un bureau, un salon, une salle de bains, une cuisine, un garde-manger et un patio extérieur. Toutes ces parties de la maison ont une décoration spéciale qu’Angelo a lui-même dessinée. La maison peut être visitée par toute personne intéressée qui souhaite en savoir plus. Mais si vous voulez aussi ressentir ce que c’est que de dormir dans une grotte centenaire, il est possible de la louer pour passer une nuit de détente.

Nous vous partageons cette vidéo où vous pouvez voir plus d’informations sur cette maison particulière et connaître toute son histoire.

Une vidéo de cette maison troglodythe :

Que pensez-vous de « La Rockhouse » ? N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

 

Notre avis : les maisons troglodytiques sont courantes en France. On en trouve le long de la vallée de Loire, dans le sud-ouest ou dans le Massif Central notamment. Ce sont souvent des aménagements à partir de grottes déjà existantes et réhabilitées après avoir été abandonnées pendant des siècles. Ce qui fait la particularité de ce projet, c’est d’avoir creusé à même la roche. Et là, côté bilan carbone et énergie grise, on ne peut pas dire que ce soit pertinent. A noter que si pour le chauffage et la climatisation, ce type de logement est très économique, il ne faudra pas lésiner sur le système de ventilation ! Car ces roches ont la particularité de ne pas être perspirantes et donc de retenir l’humidité : champignons et moisissures assurés. D’ailleurs pour l’anecdote, autour de Saumur, jusque dans les années 80, des dizaines de grottes étaient utilisées comme cave pour la culture des champignons !

(Source)

Christian
Rédacteur Build Green, passionné par l'architecture et plus précisément les habitats écologiques et alternatifs. Je plaide pour une utilisation des énergies renouvelables, des matériaux recyclés et pour un habitat respectueux de l'environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *