Une- A-Frame par Eklund Stockholm - Goteborg, Suede

Une maison serre suédoise pour plus d’autonomie

Cette maison solaire a été conçue par les architectes d’Eklund Stockholm-New-York aux environs de Göteborg, en Suède. Elle a été étudiée pour répondre aux contraintes du pays, froid et peu lumineux afin de créer un jardin et un potager toute l’année.

[De l’architecte] Être respectueux de l’environnement ne signifie pas qu’une maison ne peut pas être un bel exemple de confort et de luxe. Dans la campagne idyllique de Göteborg, un espace de jardinage autonome et la commodité d’une maison écologique moderne se fondent dans une magnifique serre de verre et de bois.

Grenier amané avec mobilier et plantes - A-Frame par Eklund Stockholm - Goteborg, Suede

Terrasse couverte végétalisée – Solar-powered house par Eklund Stockholm – Goteborg, Suede

Cette maison solaire dispose de tout ce dont une famille a besoin : cuisine, salles de bains, trois chambres à coucher, des sols en béton poli dans des grands espaces de vie. Décorée à travers les lignes croustillantes et élégantes du chic scandinave, la maison brille par le nombre de fenêtres qui laissent pénétrer la lumière. Un design ouvert et accueillant pour que les résidents disposent suffisamment d’espace pour recevoir leurs amis et leur famille sans perdre le confort et l’intimité de ce sanctuaire privé et chaleureux.

Séjour - A-Frame par Eklund Stockholm - Goteborg, Suede

Séjour – Solar-powered house par Eklund Stockholm – Goteborg, Suede

La serre attenante a été soigneusement aménagée avec des poutres en bois apparentes et des panneaux de verre du sol au plafond. La lumière n’a aucune difficulté à atteindre chaque centimètre de la serre, ce qui permet d’éclairer abondamment les fruits, les légumes, les fleurs et bien plus encore. Le grenier, si on peut appeler un tel espace si beau, est aussi entièrement vitré, ce qui en fait un excellent endroit pour observer la pluie dans un confort autonome ou divertir les visiteurs sous un ciel étoilé.

Le paysage verdoyant et luxuriant, rempli par la vie tentaculaire d’une forêt vivante et d’un lac paisible reste à tout jamais à portée de main de cette charmante serre. Les caractéristiques du verre utilisé sont assez frappantes et fonctionnelles. Tenez par exemple, la partie serre et l’espace du grenier fournissent une isolation contre le froid et l’hiver tout en réduisant les coûts énergétiques tout au long de l’année. Que demander de plus à cette maison écologique ?

Notre avis : si ce type de construction n’est pas vraiment transposable sous nos latitudes, au risque de se transformer en four solaire l’été, il reprend toutefois quelques principes bioclimatiques, qu’on applique déjà sur les serres ou les earthships. En outre, l’usage de ferraille dans la charpente et cette silice dans le toit et les murs ne sont pas de bon aloi. Enfin, la surface de verre alourdit fortement l’énergie grise nécessaire à sa construction. L’analyse globale de cycle de vie de cette maison serait nécessaire pour se faire un avis sur sa pertinence écologique.

(Source)

Christian
Rédacteur Build Green, passionné par l'architecture et plus précisément les habitats écologiques et alternatifs. Je plaide pour une utilisation des énergies renouvelables, des matériaux recyclés et pour un habitat respectueux de l'environnement.

3 réflexions sur “Une maison serre suédoise pour plus d’autonomie

  1. Quelques réflexions : :
    – depuis très longtemps, des hommes vivent sous ces latitudes en acceptant les contraintes inhérentes au climat,
    – je suis fort surpris des choix de décor : tout est linéaire, minéral et quasi exclusivement blanc, tous choix propres à créer une ambiance froide … bizarre !
    Pour aller plus loin : les lignes horizontales portent le regard vers l’extérieur, également blanc, donc amplification de la sensation de froid.
    – il y a fort à parier que la situation générale va engendrer des condensations énormes sur les vitrages de la serre (chaud et humide dedans, froid dehors … conditions idéales, ou alors ce n’est plus une VMC qui sera nécessaire mais une usine turbine à air !)
    – Pourquoi vouloir arriver partout à une reproduction d’un climat tempéré ?

    S’il est légitime de rechercher l’autonomie et le confort, il serait temps de se poser la question de la pertinence de cette autonomie … 
    Etre autonome, est-ce faire fi du coup environnemental et énergie ainsi que des ressources fossiles consommées et ne s’intéresser qu’au résultat d’exploitation ?
    Ne pourrait-on pas, comme en comptabilité, prévoir un volet « amortissement » ?
    A n’en pas douter, le bilan de maisons telles que celle-ci … et tant d’autres, serait irrémédiablement déficitaire. Et je craints que la durée de situation de déficit dépasse, et de loin, la durée de rendement positif de telles installations et, de facto, vienne démontrer qu’il va falloir, vite, apprendre à situer le curseur !

    • @J-Pierre15 @Lefrançois : c’est tout l’intérêt de l’article : pointer du doigt ce que certain pourrait considérer comme écologique, mais qui au final est plutôt contre-productif.
      Par contre l’idée de serre solaire est vraiment à garder, mais dans une conception moins intégrée, plus allégée, pour diminuer l’impact énergie grise, et profiter d’un jardin potager toute l’année (via l’inertie d’un mur plein sud, est ou ouest).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *