Terre crue et bois pour cette maison australienne

Cette maison de Bend of Islands est située, une petite localité non loin de Melbourne en Australie. Elle a été conçue par l’architecte et compatriote Ross Henry.

Les propriétaires Tom et Carol Ann Fisher vendent à contrecœur cette demeure de longue date dans la communauté écologique de la banlieue nord-est de Melbourne. Ils ont passé la majeure partie des années 1980 à construire cet édifice en terre crue et bois avec l’aide de leurs proches voisins.

5- Bend of Islands par Ross-Henry - Melbourne, Melbourne © Nicole Cleary

Les propriétaires ont fabriqué à la main environ 6 000 briques de boue. Elles ont été posées par un de leurs voisins, l’historien et « légende locale » Mick Woiwod. Mr Fisher a déclaré qu’ils avaient également bénéficié de la contribution d’un autre architecte un parent qui avait servi en Palestine pendant la Seconde Guerre mondiale et qui était très habitué à construire avec la boue.

Il a précisé : « vous n’êtes pas confiné aux lignes droites ou aux angles à 90 degrés », se souvient M. Fisher . « Il n’y a qu’un seul angle droit dans la maison. Les gens trouvent que ça ressemble à une grotte à cause des murs arrondis ».

Le design a également été influencé par les « plusieurs étés » de Mme Fisher, née au Texas, dans les années 60 à Santa Fe, où elle s’est intéressée aux maisons en briques de terre cuite. Le couple a ensuite suivi un cours sur le style de construction au Ghost Ranch du Nouveau-Mexique.

2- Bend of Islands par Ross-Henry - Melbourne, Melbourne © Nicole Cleary

Ils ont apprécié l’esthétique et l’efficacité énergétique des constructions en briques de terre cuite, notamment en installant une serre solaire passive inspirée des maisons qu’ils ont vues au Nouveau-Mexique, qui collecte la chaleur et la diffuse dans toute la maison puisqu’il fait assez chaud en hiver et assez frais en été.

Le couple a également incorporé des matériaux australiens, notamment du bois et de la tôle ondulée, dans leur résidence. M. Fisher a ajouté que leur maison était régulièrement visitée par des animaux sauvages, un avantage de vivre dans une zone de vie environnementale, où la flore et la faune sont protégées par des règlements empêchant les résidents de garder des animaux domestiques ou du bétail.

« Nous avons eu des koalas dans nos arbres … un wombat et ses deux bébés buvant dans notre étang d’ornement une nuit », a déclaré M. Fisher. « Un wallaby affecté par la chaleur, l’autre jour, se réfugiait sous les avant-toits de notre maison ».

3- Bend of Islands par Ross-Henry - Melbourne, Melbourne © Nicole Cleary

Tom et Carol Ann Fisher

Ils ont élevé leurs deux enfants dans cette propriété de 7,5 hectares, qui comprend également un studio et un garage ou un atelier séparé.

Leur agent immobilier spécialisé dans la vente de maisons en briques crues, expliqua que le « style féminin et galbé » de celle-ci en faisait une rareté. Elle s’attend à ce que cette maison, ainsi que son emplacement dans le cadre unique de Bend of Islands, séduisent un large éventail d’acheteurs. Le couple américain espère vendre entre 450 000 et 500 000 euros le bien avec son terrain de style Pierrafeu.

A l’heure de cette publication, la maison est toujours en vente ici !

Crédit Photos : © Nicole Cleary

Notre avis : une nouvelle preuve qu’une maison en terre crue peut traverser l’épreuve des temps. 40 ans après sa construction, cette maison offre encore des performances thermiques (confort d’été notamment) de premier ordre. Le matériau permet de réaliser des architectures non rectilignes donnant la sensation de vivre dans un environnement harmonieux et naturel.

(Source)

Christian
Rédacteur Build Green, passionné par l'architecture et plus précisément les habitats écologiques et alternatifs. Je plaide pour une utilisation des énergies renouvelables, des matériaux recyclés et pour un habitat respectueux de l'environnement.

2 réflexions sur “Terre crue et bois pour cette maison australienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.