[vidéos] Heliodome: un concept spectaculaire d’éco-construction

Direction le Bas-Rhin, à Coswiller pour découvrir l’œuvre d’un meilleur ouvrier de France, ébéniste de génie qui a bâti, il y a tout juste 10 ans, l’heliodome une maison qui suit la course du soleil.

Fasciné par la géométrie de la nature, Eric Wasser a imaginé et réalisé une maison durable étonnante. « L’heliodome » épouse les trajectoires du soleil dans un volume de bois et de verre.

L’histoire d’un ébéniste passionné

Dans  un livre sur les cadrans solaires, il découvre et étudie les trajectoires mathématiques du soleil, avec une amie professeure de math. Et en 1992, il sculpte la forme de sa maison du futur. En 2000, il dépose son brevet. Sa première maquette a du succès. En 2003, il remporte le premier prix du concours Lépine.

 

Heliodome vue intérieure

Né de son incroyable imagination, l’heliodome (étymologiquement « maison solaire »), émerge dans son jardin il y a une dizaine d’années. « On l’a construit nous-mêmes, en un an, avec l’aide et la complicité de ma fille maçon et compagnon du devoir, de mon fils et d’un ami charpentier. » L’heliodome est  un volume de 200 mètres carrés sur  3 étages et 10 mètres de hauteur globale, qui semble se fondre dans le paysage rural.

Une structure optimisée pour le soleil

Le bâtiment est composé de montants en bois, mais aussi de béton : une alliance très stratégique, selon l’inventeur de cette maison solaire.

 

Eric Wasser

Eric Wasser

« Le bois est un matériau simple à travailler qui fait partie de notre entourage. Je suis complètement entouré de forêts. Les bois qu’on a utilisés, du sapin essentiellement,  viennent d’une scierie qui est à 10 kilomètres d’ici. »

« Mais le bois n’a pas assez d’inertie thermique. La pierre, elle, apporte de l’inertie. L’ensoleillement durant l’hiver va réchauffer les dalles, qui absorbent la chaleur et la restituent. Elles nous permettent de gagner de la température pour les jours sans soleil. Et en été, comme le soleil ne rentre pas, la pierre qui par elle-même est fraîche, va garantir la fraîcheur gratuite du bâtiment. » L’hiver, explique  Eric Wasser, « comme l’ensoleillement de l’heliodome est optimisé, on couvre à peu près 70 à 80 % des besoins thermiques du  bâtiment. » 

Cette estimation est confirmée, selon l’inventeur, par une étude d’experts allemands. Idem au printemps et en automne.

 

Reportage complet réalisé en 2016 par météo à la carte

 

Sa construction en 2009 via Alsace20

 

Interview par France 3 Grand Est en avril 2019

 

Plus d’infos : Heliodome

(sources 1 & 2)

 

Notre avis : est-ce que les performances énergétiques de cette spectaculaire réalisation au concept bioclimatique compensent le bilan carbone de sa conception à sa réalisation ? Il nous est permis d’en douter tant par sa structure que la profusion de matériaux (bois, béton, vitrage). Félicitons toutefois le design et la technique de cette œuvre architecturale.  Et bon courage à la femme de ménage !

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.