Transition énergétique : l’avenir est au local

Remise Partenaires

Ce lundi 09/11/2021 avait lieu les 2èmes Assises des énergies renouvelables citoyennes à Nantes. Des solutions de gouvernance de développement de projets locaux y ont été présentés. Une dynamique encourangeante engagée par de simples citoyens, enrôlant collectivités et entreprises dans leur sillage.

L’Observatoire Energie Partagé recense actuellement 250 projets dont 80 en développement parmi lesquels 500 collectivités et 20 000 citoyens impliqués.

Les annonces de la ministre de l’écologie

Barbara Pompili, non présente, y a toute de même fait par vidéo l’annonce de 10 mesures pour accélérer le développement des énergies renouvelables citoyennes, parmi lesquelles :

👉 Le développement de 1 000 nouveaux projets à gouvernance locale qui associent collectivités et citoyens à horizon 2028, objectif qui sera inscrit dans la prochaine PPE et en phase avec la proposition de la Convention citoyenne pour le climat, qui avait fixé le cap d’une communauté d’énergie renouvelable par intercommunalité (EPCI) ;

👉 Le renforcement de l’accompagnement dans les territoires grâce à une augmentation de 50% des effectifs du réseau de conseillers de l’ADEME ;

👉 Le lancement d’une campagne de communication nationale pour sensibiliser le grand public aux énergies renouvelables citoyennes ;

👉 Le travail conjoint avec les acteurs financiers pour simplifier l’accès au financement bancaire dans le cadre de ces projets.

 

La vidéo des annonces de Barbara Pompili.

Un label qualité pour les énergies partagées

Autre annonce majeure lors de cet événement, Énergie Partagée officialise la sortie de son label qualité des projets citoyens de production d’énergie renouvelable qui traduit sur le terrain sa Charte. S’appuyant sur une méthodologie dédiée et sur le maillage du réseau d’accompagnement Énergie Partagée, ce label a pour objectif d’identifier clairement les projets territoriaux de production d’énergie particulièrement vertueux, pour les valoriser et en faciliter et accélérer le développement.

Le label Energie Partagée identifie les projets à gouvernance locale, ouverts, hybrides, réalisés dans l’intérêt du territoire et les distingue de projets privés ou recourant à une participation uniquement financière des habitants. Il ouvre aux porteurs de projet la légitimité et la visibilité du mouvement Énergie Partagée, permettant de faciliter leur développement. Il permet en outre aux collectivités et aux pouvoirs publics de s’appuyer sur ce cahier des charges de référence pour accélérer le soutien et le développement de ces dynamiques territoriales exemplaires.

Les principaux freins au développement d’énergie collective citoyenne

A l’écoute des différentes conférences, on peut noter 3 freins majeurs au développement de ces projets :

  • la durée de mise en place (freiné par le temps long des collectivités)
  • le coût incroyable des études préalables avanécessaire avant tout démarrage d’un projet (souvent jusqu’à 500 000€).
  • la multiplication des recours juridiques de minorités qui allongent les délais

Dans tous les cas, pour qu’un projet d’autoconsommation collective soit réussi, il est impératif d’impliquer non seulement les collectivités mais aussi les forces vives locales, comme les associations et collectivités. Ce type de développement est un moyen sûr, efficace et écologique d’impulser la transition écologique, sans nucléaire !

(source complémentaire Tecsol)

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.