[vidéo] Autonomie : pourquoi s’affranchir de la société de consommation ?

Ancien salarié du privé, ce youtuber (anonyme) a choisi il y a trois ans de tout plaquer pour acheter une ferme loin de la ville et tenter l’aventure de l’autonomie. Il raconte régulièrement dans ses vidéos ses expériences, ses choix et les moyens pour y parvenir.

Dans cette dernière vidéo, il explique pourquoi, comment devenir autonome et ne plus être dépendant de la société de consommation. Quels sont les différentes catégories de besoins à contenter ?

Pour cet autonomiste, il reste toutefois difficile de s’affranchir de certains servies ou besoins obligatoires comme les assurances, les mutuelles, un véhicule et son carburant.

 

Notre avis : Pour réduire son impact sur la planète, il peut être envisagé de moins consommer et de faire le plus possible par soi-même. Il en demeure pas moins que ce mode de vie impose des sacrifices : moins de loisirs, de culture ou de vacances. Pour certains ce n’est pas un problème. Ce qui sera certainement plus lourd à gérer avec le temps, c’est la santé : il faut un minimum de couverture sociale pour pouvoir se soigner. En France, avec la CMU, c’est possible, mais est-ce raisonnable ?

Chacun peut choisir son niveau d’autonomie par rapport à ses envies, son cadre de vie. Il n’en reste pas moins, que plus vous monter en niveau d’autonomie plus vous serez dépendant de votre système au quotidien. Ainsi, plus d’autonomie ne veut pas dire plus de liberté, bien au contraire. Il faut donc bien définir, à la base, quel sera le niveau d’autonomie escompté pour éviter les désagréments d’une dépendance au système ! Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà défini votre niveau d’autonomie ?

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.