[Vidéo] Findhorn : l’écovillage écossais quasi-autosuffisant

Findhorn, ce village écossais de 500 habitants est-il l’exemple parfait du mode d’habitat de demain ? Ses habitants ont été poussés par une volonté forte de changement en allant particulièrement loin dans leur engagement en faveur de l’environnement. Avec son empreinte écologique très faible, l’éco-village devrait vous inspirer dans une démarche proche de nos aspirations sur Build Green.

Alors que nos villes ne disposent que 3 jours de stock de nourriture, cet écovillage a atteint son autosuffisance alimentaire !  Créé par Peter et Eileen Caddy avec Dorothy Maclean après un séjour en caravane à proximité du village, ils décident de faire pousser leurs propres légumes afin de subvenir à leurs besoins. C’est à partir de ce petit groupe que se développe progressivement l’éco-village, dans lequel l’aspect « spirituel » du vivre ensemble va jouer un rôle important.

Ici tout est cultivé à la main de manière entièrement naturelle, produisant des légumes d’une vitalité exceptionnelle pour tous ! À l’échelle du village, c’est une véritable alternative au modèle productiviste qui se développe. Plus de 100 maisons écologiquement neutres y ont été bâties selon des procédés aussi variés qu’il existe d’imaginaires. De plus, les habitants utilisent une monnaie locale libre et accordent une place importante à l’échange et au partage. Leur vision est alimentée par l’idée selon laquelle il faut vivre en harmonie avec la nature et les autres êtres humains.

Les eaux usées du village sont traitées sur place selon une technique de nettoyage qui associe bactéries et plantes. Du point de vue énergétique, le village n’est pas en reste : des infrastructures ont été construites à proximité pour subvenir aux besoins des habitants. L’énergie du village est fournie par quatre grandes éoliennes et les habitants possèdent de nombreux chauffe-eau alimentés par de l’énergie solaire.

Aujourd’hui, le village est une véritable attraction touristique (victime de leur succès ?) grâce à son programme d’éducation à l’environnement et au développement soutenable proposé par les habitant. Ainsi, la Findhorn Foundation propose divers séminaires d’étude de la soutenabilité ainsi que des cours sur le design écologique. De cette manière, le village a gagné en notoriété à un niveau international et son organisation inspire ceux qui veulent se lancer dans des projets similaires ailleurs dans le monde.

Reportage réalisé par France 2 pour le journal de 13h :

 

Notre avis  : il existe de plus en plus de communautés de par le monde s’inspirant de ce village et d’autres initiatives. Certains clameront que ce modèle n’est pas applicable à l’ensemble de la population, mais pourquoi ne pas laisser la chance à ceux qui veulent rester ou repeupler nos campagnes pour fuir le modèle capitaliste et énergivore de nos villes polluées. Il est aussi évident que ces écovillages ne doivent pas dépasser une taille critique, au risque de devenir leur propre caricature !

Sources et crédits photos : 1, 2 & 3

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.