[Vidéo] Découverte de la genèse de Terre de Réunion, un éco-village québécois

Située dans une érablière en montagne à Ste-Lucie-des-Laurentides (Québec – Canada), l’écovillage Terre de la Réunion comprend 12 résidences privées et un pavillon commun. 

Le cofondateur de cet écovillage, Serge Bolduc raconte sa genèse, son fonctionnement et sa propre histoire d’éco-constructeur depuis 20 ans en vidéo dans cette interview réalisée par André Fauteux de la chaîne YouTube La Maison du 21e siècle.

« Le village regroupe des êtres aux intérêts similaires, ayant une conscience écologique et un cheminement personnel, pour créer un village en harmonie avec la nature environnante. C’est une collectivité d’êtres vivants selon le principe de l’équité entre tous, dans un système de bon voisinage organisé. »

Ceux-ci peuvent profiter de la vie écovillageoise, des jardins communautaires, des nombreux sentiers qui jalonnent la montagne et du quai privé installé sur le Lac Gravel. 

​Pour intégrer le site, il fallait s’acquitter de 56 500$ canadien chacun (soit environ 39 000€) comprenant :

  • une parcelle de 2 000m²
  • l’accès aux reste de la copropriété (la route, potager, jardins, les sentiers, le lac, l’électricité, …)
  • l’accès au pavillon commun

Autre vidéo encore plus explicite sur cet écolieu réalisée par la chaîne Futurs Écovillageois Recherchés TV en 2017

Plus d’infos sur l’écovillage Terre de la Réunion

Crédit Photo : l’écovillage Terre de la Réunion

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.