[vidéo] Epreuve du feu : maison parpaing, métal, pvc contre maison bois

Une équipe de lettons a mis à l’épreuve du feu deux maisons à la conception complètement différente. L’une reprend les standard actuel des maisons européennes et l’autre est réalisée en bois. Le résultat est édifiant !

Ce test n’est pas sans rappeler celui réalisé par des pompiers français sur la maison paille.

Le contexte de l’expérience

L’objectif de l’expérimentation était de prouver l’efficacité de la maison en bois face à une classique maison aux murs en parpaing, charpente métallique, fenêtre pvc, et une façade en bardage cimenté et ventilé (lame d’air). A noter qu’aucune des 2 maisons ne comprend d’isolant, mais un simple revêtement en placo pour la finition intérieure. Leur poids respectif est de l’ordre de 2 tonnes. Le mobilier et les objets compris dans chacune des maisons sont identiques, pour ne pas compromettre l’expérience.

Enfin, une caisse en poids est installée sur le toit des 2 maisons.

On met alors le feu avec une bougie dans un canapé et on attend 45 minutes voir ce qui se passe…

Le résultat

Après une heure d’incendie dans la maison, on constate :

  1. sur la maison parpaing, métal, fenêtre pvc
    – une fenêtre en plastique tombent au bout de 7 minutes, la suivante en 10
    – après 36 minutes la caisse en bois passe à travers le toit
    – la poutre métal perd 2,5 cm et se gondole
  2. sur la maison en bois
    – une première fenêtre en bois tombe au bout de 35 minutes
    – la 2e fenêtre tombe à près de 40 minutes
    – le toit est resté intact !
    – la solive en bois perd 4 cm mais sa structure reste bien droite

 

Pourquoi ce résultat ?

Le métal, le pvc sont des matériaux qui s’enflamment rapidement et génèrent des gaz toxiques et surtout combustibles à haute température. Ce qui entraîne une accélération de la combustion. A contrario, le bois, se consume beaucoup plus lentement. Ce qui laisse le temps d’évacuer l’habitation, sans être intoxiqué.

Par ailleurs, le fait que les fenêtres en PVC tombent rapidement accélère la combustion (entrée d’oxygène à l’intérieur).

Au final, que vaut-il mieux ? Mourir asphyxié en quelques minutes et garder ses murs intacts ou perdre sa maison mais rester en vie ? Matérialiste contre Survivaliste ? A noter que le bilan carbone de la maison en bois est largement meilleur à l’autre, aux matériaux gros émetteurs de gaz à effet de serre.

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

2 réflexions sur “[vidéo] Epreuve du feu : maison parpaing, métal, pvc contre maison bois

  1. L’analyse n’est pas la bonne, les deux compositions ne sont pas identiques :
    La composition en bois possède des fenêtres résistantes au feu, visibles par l’aspect laiteux que prend le verre en cours d’essai. Cela change les conditions de ventilation entre les deux essais et conduit à une mauvaise interprétation. La seule comparaison possible doit être celle avec deux compositions testés équivalentes. Cet essai manque de rigueur scientifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *