[Vidéo] La Semblada, un habitat participatif construit dans l’éco-quartier de Trémonteix

Dans le Puy-de-Dôme, un projet d’habitat participatif est devenu réalité pour 7 familles clermontoises qui se sont installées à la Semblada, une résidence construite dans l’éco-quartier de Trémonteix à Clermont Ferrand (FR-63). Une manière de choisir ses voisins autour de valeurs communes.

Un projet démarré en 2011

Un groupe de 7 familles s’est constitué en 2011 pour réaliser un projet d’éco habitat participatif sur le futur quartier de Trémonteix à Clermont-Ferrand. Ce groupe comprend 12 adultes et 10 enfants de 1 à 60 ans.

Pendant cette période, ces familles se sont rencontrées régulièrement pour définir leurs envies, leurs besoins et rencontrer d’autres initiatives du même type comme la Salière, le Hameau des Buis, le Village Vertical, la Viorne, Ekilibre et Babayagas.

Le groupe a pu bénéficier des conseils de Frédéric Seigne de l’association DASA ainsi que des avis éclairants de Pierre Lévy de Regain.

L’aventure a donc pris forme en 2011 par le bouche à oreille et des réunions d’information. Il a fallu trouver le terrain, l’architecte, les entreprises, le financement, le notaire. Pour le non, mle choix se porta sur « La Semblada » qui veut dire « assemblée » en patois auvergnat. Le principe est une maison commune avec des logements privés, mais aussi des espaces partagés comme un futur studio qui permettra d’accueillir tour à tour des proches. Le bâtiment comporte encore une buanderie ou une salle collective.

Une réalisation co-produite

L’objectif de départ était de construire à la fois un mieux vivre ensemble – espaces communs et vie de quartier – et de réduire l’impact environnemental des logements lors de leur construction et dans leur usage avec ces principales orientations :

  • l’emploi de matériaux écologiques : bois, isolants, peintures
  • une bonne isolation permettant une faible consommation d’énergie
  • la mise en commun de la buanderie pour permettre l’utilisation d’eau de pluie pour les lessives
  • la végétalisation de la toiture
  • un chauffage au bois (chaudière collective à granulé).

A cela devrait s’ajouter l’aménagement d’un jardin collectif avec des poules ou des ruches.

Le groupe a choisi l’architecte – Simon Teyssou – basé dans le Cantal, spécialiste des constructions bois qui a mené le projet jusqu »au fondations démarrées en janvier 2017.

 

[D’après l’architecte] L’architecture proposée est conçue comme un iceberg : la partie de l’édifice élevée au-dessus de la voie représente une part restreinte du programme. L’habitant pénètre dans l’édifice par le haut, le premier étage, et descend par un escalier couvert dans le volume construit évidé. Le vide est occupé par un patio, un espace extérieur commun, qui distribue quatre duplex et les espaces collectifs.

Le patio se décompose en deux parties longitudinales, sur deux niveaux différents. Des emmarchements mettent en relation les deux plateformes. Le niveau haut dessert les équipements collectifs. Le niveau bas dessert les quatre duplex par les paliers intermédiaires de leurs escaliers internes.
Le patio, traversant dans le sens Est/Ouest donne accès aux jardins latéraux, l’un au Sud-Ouest, qui longe le chemin de la Coursière, l’autre au Nord-Est. La salle commune est prolongée par une terrasse sur une plateforme aménagée dans la pente.

Deux autres terrasses prolongent les duplex aux extrémités de la figure. Elles sont décaissées dans la pente du terrain naturel. Des murs de soutènement de faible hauteur assurent la transition entre les terrasses et la pente du terrain naturel.
Au Sud-Est, les duplex s’ouvrent en rez de jardin sur des terrasses privatives aménagées sur le terrain naturel. Les simplex de l’étage sont prolongés par une loggia continue. Deux alignements d’arbres fruitiers sont plantés : l’un le long du chemin de la Coursière, l’autre parallèle à la façade Sud-Ouest du projet. La bande de terrain comprise entre ce dernier et la limite parcellaire est exploitée pour la mise en oeuvre d’un jardin potager collectif dans lequel se trouvera un composteur.

L’édifice est réalisé en structure mixte béton et bois. Toutes les structures en contact avec le sol sont en béton. Les deux duplex en partie centrale de la figure disposent de murs de refends et de planchers en béton. Les communs du rez de chaussée (niveau haut du patio) étant contre terrier, leurs structures seront en béton. Les murs de façades et les autres planchers sont en structure bois.

 
Quelques explications complémentaires par son 1er occupant depuis novembre 2018

 

 
Plus d’infos sur la Semblada ici et

 

Crédits photos : Atelier du Rouget

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.