Myfood : une serre connectée pour se lancer dans le bio

Produire des aliments frais, idéalement dans son propre jardin est essentiel pour une alimentation saine. Mais la majorité d’entre vous n’a pas l’espace, le temps ou les connaissances pour cultiver sa propre nourriture. Pour beaucoup, cet idéal n’est tout simplement pas possible. Découvrez la société française Myfood installée à Molsheim en Alsace.

Myfood  vise à ramener la production alimentaire à la maison avec des serres aquaponiques solaires et intelligentes. Ces serres révolutionnaires, qui sont assez petites pour s’adapter à un jardin ou même à un balcon d’un appartement, peuvent produire 350 à 450 kg de légumes chaque année.

Serre connectée solaire MyFood

Serre connectée solaire MyFood

Myfood poursuit la vision selon laquelle tout le monde devrait pouvoir cultiver ses propres produits localement. À cette fin, ils ont développé de petites serres familiales alimentées par le soleil qui peuvent fonctionner de façon autonome. Leur version Family22 mesure 22 m², et comprend des panneaux solaires et un système de collecte des eaux pluviales. Leur modèle City offre une option plus petite pour ceux qui vivent dans des métropoles, c’est seulement 3,5 m². Les deux modèles peuvent être installés directement sur le sol, ce qui les rend adaptés aux chantiers ou aux toits.

Serre connectée solaire MyFood

Serre connectée solaire MyFood

Le fondateur de Myfood, Mickaël Gandecki, explique : « La production de nourriture fraîche et naturelle, proche du consommateur, répond à l’impact environnemental et au manque de transparence de l’agriculture industrielle intensive« .

À l’intérieur de la serre, les poissons nageant autour de la base des tours verticales fertilisent les légumes en croissance – pas d’engrais ou de pesticides synthétiques nécessaires. Inspirée par la permaculture, l’équipe a également développé des bacs surélevés qui peuvent entourer la serre pour accroître la production alimentaire. En fin de compte, après plusieurs mois, les bacs deviennent auto-fertiles.

Serre connectée solaire MyFood

Serre connectée solaire MyFood

Les serres sont destinées à tous, des jardiniers chevronnés comme à des néophytes. Souvent, la barrière qui retient la production de nourriture à domicile est le manque de connaissances, alors Myfood facilite la possibilité de commencer à cultiver sa propre nourriture grâce à ses structures intelligentes conçues pour contrôler le climat afin de garantir le succès. L’application développée par l’équipe permet aux familles de surveiller à distance la serre.

Serre connectée solaire MyFood

Serre connectée solaire MyFood

Myfood a dévoilé en 2017 lors du Salon international de l’agriculture de Paris ce qu’ils ont qualifié de première serre européenne aquaponiques connectée et intelligentes.

Pour le moment, l’entreprise, lancé en 2016, est en mode « start-up » et teste encore sa solution auprès d’une cinquantaine de passionnés. En France et au Benelux, le modèle urbain devrait coûter environ 4 500€ et la famille 22 environ 8 000€ avec l’installation et la livraison.

Plus d’infos sur le site Myfood

 

Notre avis : On adore cette solution pour cultiver ces propres fruits et légumes. Tout semble avoir été conçu pour réussir à tous les coups sa production. On regrette juste les matériaux utilisés (aluminium) pour la serre. Mais on ne doute pas qu’à l’avenir une version en bois pourrait être développée …

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

2 réflexions sur “Myfood : une serre connectée pour se lancer dans le bio

  1. Bonjour,
    Tout est ouvert chez Myfood. Rien n’empêche d’installer le matériel dans une serre en bois achetée par ailleurs ou construite soi-même. Pour mon cas je l’installe dans une serre Gabriel ASH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *