[vidéos] Bellastock 2019 : en a mis plein les bottes (de paille)

Pour sa 14e édition, le festival Bellastock s’est tenu du 11 au 14 juillet à Evry-Courcouronnes (FR-91) sous la forme d’une ville éphémère en bottes de paille.

Depuis 2006, Bellastock organise chaque année un festival d’architecture expérimentale ayant aujourd’hui une renommée internationale. En invitant étudiants et jeunes professionnels des métiers de la création à concevoir, construire et habiter des projets éphémères, le festival permet aux participants d’expérimenter leur savoir-faire en grandeur réelle, et offre une visibilité inédite au territoire qui l’accueille.

Chaque année, le festival propose d’investir une thématique spécifique, en lien avec le territoire choisi. En 2019, il aura pour objectif de construire une ville éphémère entièrement en bottes de paille.

Présentation du festival en image

 

Pour la bonne tenue de l’évènement, une phase de recherche a été indispensable en amont du Festival. Après avoir étudié la construction en fibres, ses filières et ses acteurs, nous avons organisé Brin Storming, un cycle de trois conférences abordant le sujet de la fibre végétale en architecture à travers trois thèmes : matière, chantier, et filières.

A cette occasion, il a été rassemblé pas moins de douze acteurs de la construction en fibres, producteurs, constructeurs, architectes, ingénieurs, professionnels de la filière, institutionnels… C’est Coralie Garcia, marraine du festival qui a modéré ces conférences. Cette ingénieure en performances énergétiques, très engagée dans la filière, a notamment coordonné la rédaction de la dernière édition des règles professionnelles de construction en paille.

 

 

Une démarche environnementale et participative

Le festival se veut manifeste d’une perspective de développement durable, en créant des systèmes le rendant économe en énergies et en réduisant son impact environnemental. Il est aussi l’occasion d’explorer les cycles de la matière et du projet et d’expérimenter leurs mises en oeuvre. Lors de la préparation du festival, des recherches et des tests constructifs sont menés sur les matériaux proposés aux participants ou utilisées lors de la construction des infrastructures.

Depuis 2013, l’ensemble des repas assurés pendant le festival est pris en charge par l’association Disco Soupe qui cuisine à partir de rebuts de l’industrie alimentaire. Chaque année un cycle de conférences est organisé en amont, donnant la parole à des spécialistes de la thématique. Un temps d’ouverture au public est également mis en place afin de transmettre et d’échanger sur le travail mené. Le festival devient alors un lieu de communication, de rencontres culturelles et d’échanges.

Enfin, une programmation culturelle en lien avec la thématique et les enjeux territoriaux est élaborée avec les associations locales et les partenaires. La démarche est collaborative et se construit avec un grand nombre d’acteurs : étudiants, jeunes professionnels, spécialistes de la mobilité, acteurs du territoire, partenaires associatifs et pédagogiques…

Crédit photos Facebook Bellastock

Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.