La résistance au développement d’un pipeline en tiny houses

Les américains ont aussi leur zadistes ! Dix petites maisons sont actuellement construites par la tribu Secwepemc afin de bloquer l’expansion proposée du pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan dans ce que certains appellent le prochain «Standing Rock». Ces dix minuscules maisons seront stratégiquement placées le long du chemin de l’oléoduc afin d’occuper le terrain et de stopper la progression.

Dirigés par Kanahus Manuel et d’autres activistes des tribus Secwepemc en Colombie-Britannique (Canada), des constructeurs bénévoles de toute l’Amérique du Nord ont commencé à aider à la construction de micro-maisons, construites sur roues, afin de pouvoir être facilement déplacées le long du tracé proposé, aux endroits stratégiques. Ensemble, ils s’appellent les ‘Tiny House Warriors’.

518 kilomètres de l’oléoduc traverseront le territoire de Secwepemc, et la mise en place de petites maisons le long de cette route fera valoir la loi de Secwepemc, la juridiction et l’accès au bloc par pipeline. Les Tiny House Warriors craignent que l’oléoduc menace les terres indigènes, les cours d’eau, la faune et les précieuses ressources alimentaires sauvages.

 

«Nous construisons 10 minuscules maisons, que nous construisons avec des constructeurs bénévoles pour les mettre directement sur le chemin de l’oléoduc Kinder Morgan», raconte Kanahus Manuel de la Secwepemc Women’s Warrior Society à Canadian Art

 

Le but de la construction de ces minuscules maisons est non seulement de bloquer le pipeline, mais aussi de créer quelque chose de précieux et de beau pour le peuple Secwepemc. Ils fourniront des logements abordables dont ils ont grand besoin et serviront également à organiser des camps de langue, à enseigner les pratiques traditionnelles et le tatouage indigène.

A l’intérieur, les dix petites maisons seront bien isolées, à l’épreuve des rongeurs, et auront des lits superposés, des équipements de cuisine et un poêle à bois pour se tenir au chaud dans les hivers glaciaux. Ils seront alimentés à l’énergie solaire et complètement autonomes, ce qui leur permettra d’être placés dans un paysage sauvage et accidenté. Les toilettes à compost seront construites séparément à l’extérieur des maisons.

L’oléoduc proposé arrive seulement trois ans après la terrible  catastrophe de la mine Mount Polley , où de l’eau et du lisier contenant des années de déchets miniers ont été déversés dans le lac Polley. Les gens de Secwepemc ont vu de leurs propres yeux les effets dévastateurs que de telles catastrophes ont eu sur leurs terres, ce qui ne fait qu’alimenter la résolution de ne pas permettre à ce projet de pipeline d’aller de l’avant.

 

Depuis décembre 2017, la mobilisation a déjà permis de réaliser 3 tiny house, mais un appel est lancé pour que plus de volontaires viennent rejoindre la résistance pour aider à construire les autres. Manuel dit qu’en ce moment, la construction de ces minuscules maisons est la première ligne de la bataille.

Pour montrer votre soutien, rendez-vous sur la page Facebook de Tiny House Warriors . Vous pouvez également trouver plus d’informations, ainsi que d’apprendre sur le bénévolat et comment vous pouvez faire un don pour le projet sur leur site Web .

Explications en vidéo (anglais)

(sources 1 & 2)

 Crédit photos : Living in a box, Canadian Art et Tiny House Warriors
Pascal Faucompré on FacebookPascal Faucompré on GooglePascal Faucompré on LinkedinPascal Faucompré on PinterestPascal Faucompré on TwitterPascal Faucompré on Youtube
Pascal Faucompré
Editeur et Rédacteur en chef de Build Green, le média participatif sur l'habitat écologique et pertinent. Passionné par le sujet de l’éco-construction depuis 2010. Également animateur de nombreux réseaux sociaux depuis 2011 et d'une revue de web sur : Scoop.it

Une réflexion sur “La résistance au développement d’un pipeline en tiny houses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.